11.12.2019, 15:01

France: le gouvernement maintient sa réforme, avec des concessions

chargement
«Le temps est venu de créer un système universel de retraite», a dit le Premier ministre Édouard Philippe.

POLITIQUE Le projet de système universel de retraite a été maintenu par le gouvernement français mercredi. Des concessions ont toutefois été faites, au huitième jour d’une forte mobilisation sociale qui paralyse largement le pays contre cette réforme.

Le gouvernement français a maintenu mercredi son projet de système universel de retraite. Il a toutefois fait des concessions, au huitième jour d’une forte mobilisation sociale qui paralyse largement le pays contre cette réforme promise par Emmanuel Macron.

«Le temps est venu de créer un système universel de retraite», a dit le Premier ministre Édouard Philippe en présentant l’architecture de cette réforme, qu’il a qualifiée de «révolution sociale». «Notre ambition d’universalité est une ambition de justice sociale, nous ne voulons léser personne», «il n’y aura ni vainqueur ni vaincu».

A lire aussi : Grève en France: le pays bloqué, l’épreuve du feu pour le gouvernement

Mais, a averti le chef du gouvernement, «la seule solution est de travailler un peu plus longtemps et progressivement, comme c’est le cas partout en Europe». Ainsi, même si l’actuel âge légal de départ à la retraite reste fixé à 62 ans, la réforme «incitera à travailler plus longtemps».

«Au-dessus de l’âge légal, un âge d’équilibre avec un système de bonus-malus» est fixé à 64 ans, ce qui est «déjà un horizon raisonnable pour la très grande majorité des Français», a estimé M. Philippe.

Inquiétude

Le projet vise à fondre les 42 régimes de retraite actuels en France en un seul système universel à points. Le chef du gouvernement a envoyé une fin de non-recevoir aux syndicats et manifestants qui réclament depuis huit jours le retrait pur et simple de la réforme.

Trains à l’arrêt, lignes de métros fermées, pagaille de vélos et trottinettes, crèches et écoles au ralenti, blocages de raffineries: la France vit depuis jeudi au rythme de la mobilisation, notamment dans les transports publics, les cheminots de la SNCF et de la RATP refusant la suppression de leurs régimes spéciaux.

Les milieux du tourisme et du commerce s’inquiètent, alors que le mouvement des «Gilets jaunes» et ses manifestations parfois violentes avaient déjà perturbé les fêtes de fin d’année en 2018.

Transition progressive

Concession aux syndicats, Edouard Philippe a annoncé que la réforme ne s’appliquera qu’aux Français nés en 1975 et après. «La transition sera progressive» vers le système universel, a-t-il promis. «La seule solution est de travailler un peu plus longtemps», a-t-il aussi affirmé.

Il a également tenté de répondre aux inquiétudes des enseignants. «Nous inscrirons dans la loi la garantie selon laquelle le niveau des retraites des enseignants sera sanctuarisé et comparable au niveau des retraites des fonctions ou des métiers équivalents dans la fonction publique», a-t-il annoncé.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

colèreGrève en France: un seul TGV Paris-Bâle ce samedi, tous les autres supprimésGrève en France: un seul TGV Paris-Bâle ce samedi, tous les autres supprimés

En colèreGrève en France: plus de 800’000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraitesGrève en France: plus de 800’000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites

TransportsGrève en France: plusieurs trains et vols annulés en SuisseGrève en France: plusieurs trains et vols annulés en Suisse

Transport aérienGrève en France: EasyJet annule 233 vols, les aéroports suisses concernésGrève en France: EasyJet annule 233 vols, les aéroports suisses concernés

Top