Grèce: prison avec sursis pour l'ex-ministre aux fausses plaques

chargement

justice Quatre ans de prison avec sursis, s'est la peine prononcée contre l'ancien ministre des Transports grec Michalis Liapis, arrêté mi-décembre au volant d'une 4X4 équipée de fausses plaques d'immatriculation.

  30.12.2013, 16:45
Michalis Liapis devant un tribunal à Athènes, le mardi 17 décembre 2013.

L'ancien ministre des Transports grec Michalis Liapis, arrêté mi-décembre au volant d'une 4X4 équipée de fausses plaques d'immatriculation, a été condamné lundi à quatre ans de prison avec sursis par un tribunal d'Athènes. M. Liapis avait invoqué la crise pour justifier son délit.

Le ministre aujourd'hui en retraite, âgé de 63 ans, avait invoqué "la crise" pour expliquer pourquoi il avait rendu en août aux autorités les plaques originales de son véhicule, comme l'ont fait de nombreux Grecs, pour éviter d'avoir à payer la taxe d'immatriculation.

M. Liapis, qui conduisait également sans ses papiers d'assurance, est pourtant à la tête d'une trentaine de propriétés immobilières, et affiche un revenu de 110'000 euros par an (135'000 francs), selon ses déclarations fiscales obtenues par la presse grecque.

L'affaire a fait grand scandale, dans un pays où la population est soumise à de lourds sacrifices depuis trois ans, et M. Liapis, neveu de Constantin Karamanlis, fondateur du parti Nouvelle Démocratie (droite) au pouvoir, a été aussitôt radié de ce parti.

M. Liapis a passé luxueusement les fêtes de fin d'année en Asie, et, bien que de retour en Grèce, il n'était pas présent à son procès où il a également été condamné à 3000 euros d'amende. Ses avocats ont annoncé qu'ils feraient appel. Le procureur a insisté lundi sur la nécessité d'une condamnation, évoquant une "inclination" de M. Liapis au délit.

Pots-de-vin

Une apparente allusion à une affaire remontant en 2008, dans laquelle le nom de l'ancien ministre avait été cité dans la presse, dans le cadre d'une importante enquête sur de possibles pots-de-vin payés par le groupe industriel allemand Siemens à des hommes politiques grecs.

Il avait été notamment question d'un voyage payé par le groupe à un ministre amateur de matchs de football, mais M. Liapis, présent au match en question, avait affirmé avoir payé son billet et n'avait pas été davantage inquiété.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: épuisé, le personnel du CHUV manifeste son ras-le-bolCoronavirus: épuisé, le personnel du CHUV manifeste son ras-le-bol

Etats-UnisRodéo près de Los Angeles: une quarantaine de vaches s’évadentRodéo près de Los Angeles: une quarantaine de vaches s’évadent

InsoliteAustralie: des araignées tissent des toiles géantes pour échapper aux inondationsAustralie: des araignées tissent des toiles géantes pour échapper aux inondations

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 22 juinCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 22 juin

SuspicionAsile: la Suisse recourt aux services d’un informateur tibétain douteuxAsile: la Suisse recourt aux services d’un informateur tibétain douteux

Top