28.09.2016, 12:32

Groenland: la fonte des glaces met au jour une base secrète américaine datant de la Guerre froide

chargement
La construction du "Camp Century" a débuté en 1959, au nord-ouest du Groenland.

Histoire Le réchauffement climatique peut avoir des conséquences inattendues. Du côté du Groenland, par exemple, une base secrète de l'armée américaine, construite en pleine Guerre froide et enfouie sous la glace depuis le début des années 60, dévoile peu à peu ses contours. Et les chercheurs s'en inquiètent: des tonnes de déchets radioactifs et toxiques y sont enfouis et ils vont irrémédiablement être disséminés dans la nature d'ici la fin du siècle.

Le secret était bien gardé, enfoui sous 35 mètres de glace et de neige. Mais le Réchauffement climatique est passé par là et le "Camp Century" pourrait bientôt être révélé au grand jour. 

Cette base secrète de l'Armée américaine a été construite dès la fin des années 50 dans le nord-ouest du Groenland. Dans le contexte de la Guerre froide, il s'agissait de contrer l'avancée de l'armée soviétique dans l'Arctique. 

Abandonné depuis de nombreuses années, "Camp Century" n'est depuis plus qu'une immense décharge de déchets toxiques et radioactifs, rapporte le site Live Science, étendu sur 0,55 km2, soit la surface d'une centaine de terrains de football. En partant, les militaires et les scientifiques y ont laissé 200'000 litres de diesel, des matériaux de construction, 240'000 litres d'eaux usées et des déchets radioactifs, pensant qu'ils resteraient enfouis à tout jamais.

Mais la calotte glacière font très rapidement au Groenland et, selon une étude publiée récemment par plusieurs chercheurs américains, c'est une véritable bombe environnementale à retardement qui pourrait exploser d'ici la fin de ce siècle. Ce qui les inquiète par-dessus tout, c'est la présence massive de PCB, largement utilisés à l'époque dans les réseaux électriques, et capable de perturber le système immunitaire, endocrinien, reproductif et nerveux des êtres vivants. 

Même si la fonte des glaces venait à ralentir, les eaux de ruissellement emporteront inexorablement ces produits toxiques avec elles jusque vers les côtes du Groenland, puis dans l'océan. 

 

 

Le SmithsonianMag rappelle que le "Century Camp", dont la construction a débuté en 1959, est une ville littéralement creusée dans la glace, qui apporte à la fois une isolation thermique et un camouflage idéale pour une base secrète. Elle était équipée de sa propre centrale nucléaire, de laboratoires scientifiques, d'une bibliothèque et même d'une chapelle et d'un salon de coiffure. Photos à voir ici.

Si son existence n'était pas réellement secrète, c'est son utilité qui l'était. Affichée comme un laboratoire scientifique, elle devait surtout abriter des armes nucléaires capables d'atteindre le territoire soviétique. Un immense réseau de routes souterraines devaient permettre d'y acheminer jusqu'à 600 missiles porteurs de têtes nucléaires. Mais les glaces mouvantes du Groenland ont empêché les Américains d'y arriver. Ils ont donc abandonné le site en 1966 déjà. 

L'existence de "Camp Century" s'est ensuite perdue dans les méandres de l'histoire, jusqu'à ce que le gouvernement danois ne la découvre en 1995. Depuis, des scientifiques y ont fait des prélèvements de glaces profondes, afin de les analyser. Et c'est ainsi que l'un d'eux s'est intéressé de près à l'histoire cachée de ce site stratégique. 

 

Les images ont été déclassifiées récemment par l'armée américaine.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Présidentielle françaiseRéchauffement climatique: Sarkozy minimise le facteur humain et provoque un tolléRéchauffement climatique: Sarkozy minimise le facteur humain et provoque un tollé

ClimatRéchauffement climatique: les îles du pacifique tirent la sonnette d'alarmeRéchauffement climatique: les îles du pacifique tirent la sonnette d'alarme

MenaceSibérie: le réchauffement fait fondre le permafrost qui libère des bactéries mortelles comme l'anthraxSibérie: le réchauffement fait fondre le permafrost qui libère des bactéries mortelles comme l'anthrax

InnovationL'EPFL s'attaque à l'injection de CO2 dans le sol pour lutter contre le réchauffementL'EPFL s'attaque à l'injection de CO2 dans le sol pour lutter contre le réchauffement

Top