Harcèlement sexuel: Donald Trump accusé de comportements déplacés par trois femmes

chargement

Etats-Unis Trois femmes ont réclamé l'ouverture d'une enquête au Congrès, accusant Donald Trump de comportements sexuels déplacés. Elles avaient déjà dénoncé ces agissements lors de la compagne présidentielle. La Maison-Blanche a immédiatement qualifié leurs témoignages de "fausses accusations".

 11.12.2017, 19:29
Trois femmes qui avaient déjà accusé Donald Trump de comportement sexuel inapproprié l'année dernière, ont à nouveau témoigné ce lundi contre le président américain et ont réclamé l'ouverture d'une enquête au Congrès.

Trois femmes qui avaient déjà accusé Donald Trump de comportement sexuel inapproprié l'année dernière ont demandé lundi au Congrès d'ouvrir une enquête sur les agissements du président. Deux d'entre elles ont notamment assuré avoir été victimes d'agression sexuelle de sa part.

Je demande que les membres du Congrès mettent de côté leur affiliation politique et enquêtent sur les comportements sexuels inappropriés de M. Trump", a déclaré lors d'une conférence de presse l'une des victimes présumées, ancienne réceptionniste à la Trump Tower de New York.

En 2005, alors qu'elle est âgée de 22 ans, elle décide de se présenter au milliardaire sur son lieu de travail. Ce dernier lui sert la main avant de lui faire la bise, plusieurs fois, et de l'embrasser sur la bouche sans son consentement.

"J'étais choquée, anéantie", a-t-elle témoigné lundi lors de l'émission matinale de la chaîne NBC News, expliquant s'être sentie "un peu menacée", comme si elle n'avait "pas le choix".

 

 

Tenu responsable

Les trois femmes se sont retrouvées pour la première fois sur ce plateau télévisé. Elles avaient déjà séparément pris la parole l'année dernière lors de la campagne présidentielle et ont décidé de témoigner dans la vague du mouvement #MeToo, créé après l'affaire Weinstein par des femmes pour dénoncer le harcèlement et les abus sexuels dont elles sont victimes.

Lors de la conférence de presse à New York, l'une d'elles a notamment exprimé son souhait que le président soit "tenu responsable comme l'a été Harvey Weinstein".

'Fausses accusations'

La Maison-Blanche a immédiatement réagi lundi en dénonçant "l'absurdité" de ces témoignages, qualifiés de "fausses accusations" mus par des "motivations politiques".

Une septuagénaire a pour sa part accusé l'homme d'affaires de l'avoir touchée sans son consentement dans un avion dans les années 70. "Il avait ses mains partout, il m'embrassait et me touchait", a-t-elle témoigné. Elle a expliqué l'avoir recroisé trois ans plus tard. Donald Trump l'aurait alors traitée de "cunt", un terme particulièrement insultant pour les femmes.

Une autres des plaignantes, qui avait participé au concours de beauté Miss USA du magnat de l'immobilier, a quant à elle raconté que Donald Trump, qui avait rencontré les participantes dans les coulisses, les avaient dévisagées de manière particulièrement concupiscente, comme si elles étaient "un morceau de viande".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

afficheEtats-Unis: une conférence sur les agressions sexuelles affichera Donald TrumpEtats-Unis: une conférence sur les agressions sexuelles affichera Donald Trump

Présidentielle américaineDonald Trump dénonce un complot au sujet des accusations d'agressions sexuellesDonald Trump dénonce un complot au sujet des accusations d'agressions sexuelles

PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINEPrésidentielle américaine: accusé d'attouchements sexuels, Donald Trump démentPrésidentielle américaine: accusé d'attouchements sexuels, Donald Trump dément

Top