Hôpital bombardé à Kunduz: les conclusions du Pentagone "inacceptables" pour les survivants

chargement

Bombardements Les conclusions du Pentagone sont "inacceptables" pour les survivants du raid américain sur un hôpital MSF à Kunduz. Ils réclament un procès public pour que justice leur soit rendue. Les autorités afghanes se disent quant à elles satisfaites de l'enquête.

  30.04.2016, 10:42
Le drame avait fait 42 morts, dont 14 membres de l'ONG, et des dizaines de blessés.

 Des survivants au raid américain sur un hôpital de Médecins sans frontières (MSF) en Afghanistan ont réclamé un procès public. Ils jugent "inacceptables" les conclusions d'une enquête militaire américaine selon laquelle il n'y avait pas eu de crime de guerre.

La Défense américaine a dévoilé vendredi un rapport très attendu de 3000 pages sur le raid contre l'hôpital de Kunduz qui avait fait 42 morts le 3 octobre 2015. Elle conclut que les seize soldats américains sanctionnés ne seront pas poursuivis en cour martiale.

 

 

"C'était un bombardement délibéré des forces américaines, et nous déplorons qu'ils ne reconnaissent pas qu'il s'agit d'un crime de guerre, c'est inacceptable pour nous", a déclaré Hamdullah, 27 ans, qui travaillait à l'hôpital et dont l'oncle a été tué cette nuit-là. "Ils doivent être jugés publiquement", a-t-il ajouté.

"C'est une plaisanterie que les Etats-Unis estiment qu'il ne s'agit pas d'un crime de guerre, c'est inacceptable", a renchéri Zahidullah, 24 ans, cuisinier dans l'hôpital, dont un cousin est mort dans l'attaque.

Le bombardement américain a obligé MSF à fermer son hôpital de Kunduz, le seul de la région. Il avait déclenché une vague internationale d'indignation, obligeant le président Barack Obama à présenter des excuses.

La présidence afghane s'est de son côté dite satisfaite de cette "enquête menée de façon soigneuse et exhaustive". Dans un communiqué, elle a estimé "que des mesures ont été prises pour s'assurer que des comptes soient rendus".

Le raid sur l'hôpital de Kunduz avait eu lieu en plein combats entre les talibans et les forces afghanes soutenues par l'Otan pour le contrôle de cette capitale provinciale stratégique du nord afghan, dont les insurgés avaient brièvement pris le contrôle, leur plus grande victoire militaire depuis la chute du régime taliban en 2001.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

BombardementsHôpital MSF bombardé: selon l'enquête du Pentagone, pas un crime de guerre, mais une erreurHôpital MSF bombardé: selon l'enquête du Pentagone, pas un crime de guerre, mais une erreur

AfghanistanHôpital bombardé: MSF va saisir une commission internationale pour établir les faitsHôpital bombardé: MSF va saisir une commission internationale pour établir les faits

Top