Japon: un artiste cuisine ses attributs génitaux pour un dîner payant

chargement

Insolite Mao Sugiyama, un artiste japonais, a cuisiné et servi ses propres attributs génitaux lors d'un dîner dégustation à Tokyo.

  25.05.2012, 13:00
Cinq personnes ont été conviées à ce repas un peu particulier.

Un artiste japonais a cuisiné et servi ses propres attributs génitaux à cinq clients lors d'un dîner dégustation à Tokyo. Il entend ainsi régler ses frais médicaux et attirer l'attention sur les minorités sexuelles au Japon.

Mao Sugiyama, qui se considère "asexué", a affirmé sur son compte Twitter avoir subi à sa demande une ablation de son pénis et de ses testicules en mars et les avoir conservés au congélateur pendant deux mois avant de proposer cette dégustation le 13 mai dans une salle de Tokyo louée pour l'occasion.

Chaque client a payé 20'000 yens (240 francs) pour une portion de ses attributs, accompagnés de champignons et assaisonnés de persil, comme semblent le montrer des photos publiées sur un site internet.

L'artiste peintre, qui dit avoir 22 ans, a précisé dans ses messages que l'opération avait été effectuée par un médecin et que ses organes génitaux ne souffraient d'aucune infection.

Le plat a été préparé sous la supervision d'un cuisinier professionnel et les clients ont dû signer une attestation dans laquelle ils reconnaissent avoir consommé de la chair humaine en toute connaissance de cause.

Un cannibalisme légal

Dans un "tweet" daté du 18 mai, l'artiste a expliqué que toutes les précautions avaient été prises pour respecter la loi, notamment sur l'interdiction de la vente d'organes, le traitement des déchets médicaux et même les règlementations en matière sanitaire.

M. Sugiyama a d'abord pensé consommer lui-même ses attributs, mais a décidé de les vendre sous forme de plat cuisiné afin de régler une partie de ses frais de chirurgie.

Dans un e-mail envoyé à l'AFP, il a confirmé que l'événement avait bien eu lieu et ajouté qu'il avait voulu ainsi attirer l'attention sur les "minorités sexuelles, les travestis, les gens asexués".

La police de Tokyo a indiqué avoir eu connaissance de ce fait, mais a souligné qu'aucune loi n'avait été violée, car le cannibalisme n'est pas illégal au Japon.

"Nous sommes au courant. Aucun règlement n'a été violé et rien ne justifie d'engager une procédure", a dit à l'AFP un policier du quartier de Suginami où s'est déroulée la soirée dégustation.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 16 juinCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 16 juin

climatEtats-Unis: la sécheresse s'installe dans l'ouestEtats-Unis: la sécheresse s'installe dans l'ouest

PeintureEnchères: acheté 5 dollars, un tableau de Bowie estimé plus de 9000 dollarsEnchères: acheté 5 dollars, un tableau de Bowie estimé plus de 9000 dollars

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 15 juinCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 15 juin

EuthanasieSuicide assisté: Alain Cocq, militant de la fin de vie digne, trouve la mort en SuisseSuicide assisté: Alain Cocq, militant de la fin de vie digne, trouve la mort en Suisse

Top