22.03.2020, 20:29

JO 2020: le CIO se donne 4 semaines pour décider d’un report, l’annulation «pas à l’agenda»

chargement
Le président du CIO Thomas Bach ne veut pas parler d'annulation des JO de Tokyo prévus du 24 juillet au 9 août.

Temporisation Alors que de nombreuses fédérations sportives ou autres anciennes légendes de l’athlétisme ont appelé à repousser, voire annuler les Jeux Olympiques de Tokyo cet été, le CIO fait de la résistance. Son président, Thomas Bach, a évoqué un possible report, mais pas d’annulation.

Le Comité international olympique (CIO) se donne quatre semaines pour prendre une décision concernant un éventuel report des Jeux olympiques de Tokyo mais écarte toute annulation. C’est ce qu’a annoncé le président Thomas Bach dans une lettre aux sportifs.

«Nous avons entamé des discussions avec tous les partenaires pour dresser un état des lieux du développement rapide de la situation sanitaire et de son impact sur les Jeux olympiques, comprenant un scénario de report des JO», a écrit M. Bach à l’issue d’une réunion extraordinaire de la Commission exécutive de l’instance. «Nous sommes confiants dans le fait que nous aurons finalisé ces discussions dans les quatre prochaines semaines», a-t-il ajouté.

 

A lire aussi : le CIO entend maintenir les JO de cet été

 

«Une annulation des Jeux olympiques détruirait le rêve olympique de 11’000 sportifs des 210 Comités nationaux olympiques, de l’équipe des réfugiés et des sportifs paralympiques», a expliqué M. Bach. De ce fait, l’annulation «n’est pas à notre agenda», a-t-il ajouté.

Parmi les différents scénarios envisagés, le CIO devra soit maintenir les JO aux dates prévues (24 juillet-9 août), soit les reporter de quelques mois ou d’un an (2021), voire plus. «Les scénarios consistent à modifier les plans existants pour les JO qui doivent débuter le 24 juillet et aussi à modifier les dates du début des Jeux», a précisé le CIO dans un communiqué.

 

 

Après le report annoncé mardi par l’UEFA de l’Euro 2020, repoussé en 2021 et de celui de nombreuses autres compétitions internationales, les Jeux olympiques sont une des dernières compétitions planétaires prévues cette année à n’avoir pas encore été ajournées, en pleine pandémie de COVID-19.

Samedi, les puissantes fédérations américaines de natation et d’athlétisme se sont jointes aux voix de plusieurs poids lourds du sport international pour exhorter au report des JO au nom de la santé des athlètes.

 

A lire aussi : Carl Lewis plaide pour un «Tokyo 2022»

 

Le CIO prendra une décision notamment sur la base de questionnaires envoyés aux Comités nationaux olympiques (CNO) portant sur l’impact de la crise du COVID-19 sur la préparation aux Jeux. Si 57% des sportifs sont déjà qualifiés pour les Jeux, 43% n’ont pas encore leur sésame en poche en raison du report de nombreuses épreuves qualificatives, a indiqué récemment le CIO.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

MoroseJO 2020: la flamme olympique de Tokyo 2020 au Japon, malgré des JO en suspensJO 2020: la flamme olympique de Tokyo 2020 au Japon, malgré des JO en suspens

dommageJO de Tokyo 2020: la flamme olympique allumée, sans public pour cause de coronavirusJO de Tokyo 2020: la flamme olympique allumée, sans public pour cause de coronavirus

RecueillementJapon: Tokyo commémore sobrement le tsunami de 2011Japon: Tokyo commémore sobrement le tsunami de 2011

Top