Joe Biden devant le Congrès: «L’Amérique va de nouveau de l’avant»

chargement

Confiant Durant son premier discours devant le Congrès mercredi, le président américain a appelé les plus riches à «payer leur juste part» et a promis des «millions d’emplois» à la classe moyenne.

 29.04.2021, 07:08
Le président américain a vanté réformes et justices économiques devant le Congrès.

Le président américain Joe Biden a dressé mercredi face au Congrès le tableau d’une Amérique de nouveau debout après une série de redoutables crises. Il a affiché sa volonté réformatrice, appelant les plus riches à «payer leur juste part».

A la veille du cap symbolique de ses 100 jours au pouvoir, le locataire de la Maison Blanche a décliné son «Projet pour les familles américaines», d’un montant total de près de 2000 milliards de dollars.

 

 

Décrivant un «pays en crise» à son arrivée au pouvoir (crise sanitaire et économique mais aussi l’assaut contre le Capitole du 6 janvier, «la pire attaque contre notre démocratie depuis la guerre de Sécession»), Joe Biden a affiché sa confiance. «Après 100 jours, je peux le dire au pays: l’Amérique va de nouveau de l’avant», a-t-il lancé.

 

 

Pour la première fois dans l’histoire, deux femmes avaient pris place derrière le président, dans le champ des caméras: Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre, et Kamala Harris, devenue en janvier la première femme à accéder à la vice-présidence. «Il était temps!», a lancé le président américain, sous des applaudissements nourris, juste avant d’entamer son discours.

«Millions d’emplois»

Le président démocrate s’est posé en défenseur de la classe moyenne, en vantant un gigantesque plan d’investissement visant à créer des millions d’emplois pour les Américains qui se sentent tenus à l’écart.

«Je sais que certains d’entre vous se demandent si ces emplois sont pour vous. Vous vous sentez abandonnés et oubliés dans une économie qui change rapidement», a déclaré M. Biden, dans une allusion à peine voilée à son prédécesseur Donald Trump qui se posait en champion des «oubliés».

Près de 90% des emplois dans les infrastructures ne nécessitent pas de diplômes universitaires.
Joe Biden, président américain

«Laissez-moi vous parler directement», a-t-il ajouté, promettant que ses plans d’investissement créeraient des «millions d’emplois». «Près de 90% des emplois dans les infrastructures (prévus dans son plan présenté le mois dernier) ne nécessitent pas de diplômes universitaires», a-t-il encore dit.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

POLITIQUEEtats-Unis: Joe Biden reconnaît le génocide arménien, colère de la TurquieEtats-Unis: Joe Biden reconnaît le génocide arménien, colère de la Turquie

TensionsEtats-Unis: Joe Biden dit penser que Vladimir Poutine est «un tueur», Moscou répliqueEtats-Unis: Joe Biden dit penser que Vladimir Poutine est «un tueur», Moscou réplique

RéunionDiplomatie: première réunion du G7 pour Joe BidenDiplomatie: première réunion du G7 pour Joe Biden

Premier G7 pour Joe Biden

Le 46e président des Etats-Unis participent vendredi après-midi à sa première réunion virtuelle du G7.

  19.02.2021 12:44

ÉTATS-UNISInvestiture américaine: Joe Biden prône l’unitéInvestiture américaine: Joe Biden prône l’unité

live
MONDEEtats-Unis: la journée d'investiture de Joe Biden, 46e présidentEtats-Unis: la journée d'investiture de Joe Biden, 46e président

Top