Julian Assange prié de quitter l'ambassade d'Equateur à Londres

chargement

WikiLeaks Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, a été prié par la police britannique de quitter l'ambassade de l'Equateur à Londres. Il s'y réfugiait pour échapper à son extradition vers la Suède, où il est soupçonné d'agressions sexuelles qu'il nie avoir commises.

  28.06.2012, 18:40
Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, lance mardi une émission de télévision sur Russia Today. Il s'agira d'un "talk show". Russia Today est une chaîne en langue anglaise financée par le Kremlin.

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a été convoqué jeudi par la police britannique qui exige son départ de l'ambassade de l'Equateur à Londres. Il y a demandé asile pour échapper à son extradition vers la Suède, où il est soupçonné d'agressions sexuelles qu'il nie avoir commises.

L'extradition de Julian Assange a été confirmée fin mai par la Cour suprême britannique. L'Australien âgé de 40 ans s'est réfugié de manière inattendue à la mission diplomatique équatorienne la semaine dernière. Il risque d'être arrêté à tout moment après avoir rompu les termes de sa mise en liberté sous caution.

Jeudi, la police a expliqué avoir officiellement émis une demande de reddition qui lui fait obligation de se rendre dans un commissariat de police à une date qu'elle choisira. Ne pas se rendre, ajoute la police, constituerait une nouvelle infraction qui pourrait conduire à son arrestation. Selon certains médias, Julian Assange se présentera à la police vendredi.

Risque de peine de mort

L'ambassade de l'Equateur, qui a elle aussi reçu note de la convocation selon la BBC, n'a pas fait de commentaire. L'ambassadrice d'Equateur au Royaume-Uni est rentrée dans son pays pour discuter d'un éventuel asile à accorder à Julian Assange. Quito n'a pas encore fait connaître sa réponse.

Julian Assange craint d'être extradé vers les Etats-Unis où il pourrait encourir la peine de mort pour divulgation de secrets d'Etat sur WiKiLeaks en 2010.

Arrêté en décembre 2010 en Grande-Bretagne puis assigné à résidence, il avait été placé en liberté conditionnelle peu après. Il vivait depuis lors en résidence surveillée, dans des conditions très strictes, dans un manoir au nord-est de Londres.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 15 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 15 octobre

CriminalitéGrande-Bretagne: un député conservateur poignardé à mortGrande-Bretagne: un député conservateur poignardé à mort

EnquêteAttaque à l’arc en Norvège: la santé mentale de l’auteur en questionAttaque à l’arc en Norvège: la santé mentale de l’auteur en question

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 14 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 14 octobre

EnquêteAttaque à l’arc en Norvège: un «acte terroriste», selon les services de sécuritéAttaque à l’arc en Norvège: un «acte terroriste», selon les services de sécurité

Top