Kenya: l'attaque contre un hôtel à Nairobi a fait 21 morts, selon un nouveau bilan

chargement

Terrorisme L'attaque commise par des djihadistes dans un complexe hôtelier à Nairobi, au Kenya, est terminée. Le siège a duré près de 20 heures et 21 personnes ont trouvé la mort, selon un nouveau bilan annoncé par la police kényane mercredi.

  16.01.2019, 08:29
Des proches des victimes rassemblés devant la morgue Chiromo s'impatientaient mercredi de ne pouvoir accéder aux locaux pour déterminer si leur parent faisait partie des victimes.

 

Vingt-et-une personnes ont été tuées dans l'attaque mardi d'un complexe hôtelier de Nairobi par des islamistes radicaux. Ce nouveau bilan a été annoncé mercredi à la presse par le chef de la police kényane, Joseph Boinnet.

"Nous souhaitons vous informer que, à l'heure où nous parlons, six autres cadavres ont été découverts sur les lieux de l'attaque et un policier a succombé" à ses blessures, a déclaré M. Boinnet.

Ces sept victimes viennent s'ajouter aux 14 annoncées dans la matinée par le président Uhuru Kenyatta

 

.

 

L'inspecteur général a ajouté que 28 blessés avaient été admis dans divers hôpitaux de Nairobi, sans toutefois préciser la gravité de leurs blessures.

M. Boinnet a ensuite détaillé les nationalités des victimes: 16 Kényans, un Américain, un Britannique et "trois personnes d'origine africaine qui doivent encore être identifiées".

L’attaque s’est terminée mercredi

Les forces de sécurité kényanes ont mis un terme mercredi à l'attaque des islamistes somaliens shebab contre un complexe hôtelier de Nairobi au terme d'un siège de près de vingt heures, a annoncé le président Uhuru Kenyatta. "Tous les terroristes ont été éliminés".

M. Kenyatta a précisé que l'attaque, qui avait débuté mardi vers 15h00, a fait 14 morts et un nombre non précisé de blessés.

 

 

"Je peux vous confirmer que l'opération de sécurité au (complexe) Dusit s'est achevée il y a environ une heure et que tous les terroristes ont été éliminés", a déclaré le président lors d'une conférence de presse.

Nombre de djihadistes inconnu

Le nombre total de djihadistes n'était pas clair dans l'immédiat. Des images de vidéosurveillance diffusées par les médias kényans montrent quatre hommes équipés d'armes automatiques et de grenades progresser calmement dans le complexe. Au moins un djihadiste s'est fait exploser au début de l'attaque.

Une source policière a indiqué de son côté que deux assaillants ont été tués mercredi matin au terme d'un échange de tirs prolongé. "Ils portaient tous les deux des foulards rouges sur le front et des cartouches étaient attachées autour de leur poitrine (...) ils avaient chacun un AK-47".

 

 

L'attaque a été revendiquée par les islamistes somaliens shebab, et son modus operandi rappelle celui d'autres opérations du mouvement à Mogadiscio ces derniers mois: une bombe explose (soit un kamikaze, soit une voiture piégée) et dans la foulée, un commando pénètre dans l'établissement visé pour faire un maximum de victimes.

M. Boinnet a précisé qu'au moins un kamikaze s'était fait exploser non loin de l'entrée de l'hôtel Dusit, dont six des sept étages ont été sécurisés. Cet établissement, qui compte une centaine de chambres, appartient au groupe thaïlandais Dusit Thani.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AttaqueKenya: au moins six morts dans une attaque djihadiste à NairobiKenya: au moins six morts dans une attaque djihadiste à Nairobi

KenyaKenya: deux groupes ethniques s'affrontent à NairobiKenya: deux groupes ethniques s'affrontent à Nairobi

bidonvilleKenya: un immeuble s'effondre à Nairobi, cinq disparusKenya: un immeuble s'effondre à Nairobi, cinq disparus

Top