L'espionnage nuit à internet selon un patron de Google

chargement

Internet Eric Schmidt, président du conseil de surveillance de Google, estime que l'espionnage américain du web constitue une menace grave pour l'internet.

  09.10.2014, 06:49
L'espionnage du web par les Etats-Unis est une menace grave qui pourrait conduire à "casser Internet", a prévenu mercredi le président du conseil de surveillance de Google, Eric Schmidt.

L'espionnage du web par les Etats-Unis est une menace grave qui pourrait conduire à "casser Internet", a prévenu mercredi le président du conseil de surveillance de Google, Eric Schmidt. "L'impact est grave et empire", s'est-il alarmé.

M. Schmidt s'exprimait lors d'un débat sur les conséquences pour le secteur technologique des affaires d'espionnage d'Internet par les services de renseignements américains (NSA), organisé par le président de la commission des finances du Sénat, Ron Wyden.

Les participants ont notamment relevé l'apparition de barrières commerciales déguisées. Certains pays demandent désormais aux groupes Internet d'héberger leurs services ou leurs données dans des serveurs basés localement plutôt qu'aux Etats-Unis.

"L'idée d'avoir à installer des centres de données et les données elles-mêmes au niveau régional est fondamentalement opposée à la manière dont Internet est structuré", a fait valoir Colin Stretch, responsable des affaires juridiques chez Facebook.

Son homologue chez le service de stockage en ligne Dropbox, Ramsey Homsany, a mis en avant pour sa part les difficultés que cela pourrait représenter pour les start-up qui ont fait la célébrité de la Silicon Valley. "Imaginez si (les cofondateurs de Google) Larry (Page) et Sergey (Brin) étaient dans leur garage, et que la deuxième chose sur leur liste de choses à faire, était de construire un centre de données en Allemagne", a-t-il commenté.

Faire le ménage

Les participants au débat ont appelé les législateurs américains à faire le ménage dans les pratiques d'espionnage en ligne, afin de regagner la confiance de la communauté internationale.

En attendant, ils estiment nécessaire de s'attaquer eux-mêmes au problème en renforçant la sécurité et la protection de leurs services et de leurs réseaux.

"En l'absence de meilleures lois, nous sommes tous obligés d'investir dans de meilleures technologies", a noté Brad Smith, responsable des affaires juridiques chez Microsoft. "Si les gens au gouvernement sont inquiets du cryptage, ils doivent investir dans de meilleures lois".

Les géants technologiques américains se sont plaints à de nombreuses reprises de la surveillance d'Internet par les Etats-Unis, mise au jour l'an dernier après les révélations de l'ex-consultant de la NSA Edward Snowden.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 26 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 26 septembre

POLITIQUEAllemagne: bras de fer en vue pour remplacer MerkelAllemagne: bras de fer en vue pour remplacer Merkel

PolitiqueIslande: une majorité de femmes au Parlement, une première en EuropeIslande: une majorité de femmes au Parlement, une première en Europe

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles de ce samedi 25 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles de ce samedi 25 septembre

GÉOSTRATÉGIEPacte de sécurité: Joe Biden bâtit «Le Mur du pacifique»Pacte de sécurité: Joe Biden bâtit «Le Mur du pacifique»

Joe Biden bâtit «Le Mur du pacifique»

Le pacte de sécurité scellé avec l’Australie et le Royaume-Uni par les Etats-Unis accélère le basculement vers la zone...

  25.09.2021 08:31
Premium

Top