25.11.2019, 15:45

L’explorateur suisse Mike Horn, à bout de force, poursuit son expédition sur l’Arctique

chargement
Mike Horn et son compagnon Børge Ousland essaient de traverser à ski l'Océan arctique gelé. (Archives)

Difficile L’aventurier suisse et son coéquipier norvégien Børge Ousland essaient depuis fin août de traverser l’Arctique à ski. Si les deux explorateurs disent avoir perdu beaucoup de poids et être très fatigués, ils ont annoncé lundi vouloir tenter de poursuivre leur but.

Le week-end a été difficile pour Mike Horn et son compagnon Børge Ousland. Les deux aventuriers ont dû faire face à une tempête qui les a empêchés d’avancer sur l’Océan arctique gelé.

A lire aussi : L’aventurier suisse Mike Horn en difficulté à cause de la glace trop fine de l’Arctique

«Nous avons dressé le camp derrière une grosse crête de pression, nous avons pu dresser la tente à temps avant que le vent fort nous frappe. À un moment donné, j’ai eu l’impression que la tente allait décoller dans les airs, avec nous à l’intérieur», ont indiqué Mike Horn et son compagnon Børge Ousland, les deux célèbres explorateurs qui tentent de traverser à ski l’Océan arctique gelé, dans un communiqué lundi.

J’ai eu l’impression que la tente allait décoller dans les airs, avec nous à l’intérieur.
Mike Horn, explorateur

Après avoir été poussés vers le nord par la dérive de la glace, Mike Horn et le Norvégien Børge Ousland rencontrent enfin des conditions plus favorables. Les vents, ayant changé de direction et soufflant actuellement vers le sud, leur permettent d’envisager la suite de l’expédition. Ils espèrent pouvoir atteindre le point d’ancrage de Pangaea (le voilier de l’explorateur) d’ici une semaine.

 

 

«Nous allons essayer de poursuivre cette expédition en espérant avoir la météo de notre côté. Chaque jour nous réévaluons nos chances d’avancer et de terminer cette expédition. Avec ce climat instable et la dérive de la glace, il nous est extrêmement difficile de prévoir combien de kilomètres nous allons parcourir», poursuivent les deux hommes.

Une des expéditions les plus dures

Mike Horn et Børge Ousland ont demandé jeudi dernier à leurs proches de mettre en place un plan d’urgence dans le cas où les aventuriers manqueraient de vivres au vu de la dérive de la glace qui les ralentit de plus en plus. Décrivant eux-mêmes cette expédition comme l’une des plus dures jamais réalisées, la suite de l’aventure sera une véritable course contre la montre pour les explorateurs qui ont encore des rations minimes à leur disposition.

On est devenu faible et on n’a pas beaucoup de nourriture.
Mike Horn, explorateur

«En ce moment on est au bout de nos forces, on a perdu beaucoup de poids. On est devenu faible et on n’a pas beaucoup de nourriture, mais suffisamment pour arriver au bout mais cela risque d’être limite», expliquent-ils.

 

 

Mike Horn, de nationalité suisse et sud-africaine, et le Norvégien Børge Ousland, respectivement âgés de 53 et 57 ans, ont quitté Nome en Alaska par voilier le 25 août. Ils ont atteint la mer de glace le 12 septembre et voyagent depuis à ski, en tirant des traîneaux chargés de vivres.

Au départ, ils envisageaient d’achever leur traversée vers la mi-novembre. Mais «à cause du changement climatique, la glace est plus fine que d’habitude et plus encline à dériver».

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

inquiétudeL’aventurier suisse Mike Horn en difficulté à cause de la glace trop fine de l’ArctiqueL’aventurier suisse Mike Horn en difficulté à cause de la glace trop fine de l’Arctique

RageantHimalaya: l’aventurier suisse Mike Horn doit renoncer à l’ascension du K2, 400 m avant le sommetHimalaya: l’aventurier suisse Mike Horn doit renoncer à l’ascension du K2, 400 m avant le sommet

EnvironnementSalon du climat à Lausanne: le message de Mike HornSalon du climat à Lausanne: le message de Mike Horn

ExploitAventure: Mike Horn a terminé la traversée de l'Antarctique en autonomie complète, 5100 km à pied et à skiAventure: Mike Horn a terminé la traversée de l'Antarctique en autonomie complète, 5100 km à pied et à ski

Top