19.11.2019, 00:01

La bataille de Poly U, bastion des insurgés de Hong Kong

Premium
chargement
Des dizaines de milliers de personnes ont surgi hier soir dans le quartier de Kowloon, «pour faire diversion» et permettre d’évacuer le campus assiégé.
Par SÉBASTIEN FALLETTI, ENVOYÉ SPÉCIAL À HONG KONG

CRISE La police assiégeait, hier, des centaines de manifestants anti-Pékin sur ce campus, nouvel abcès de fixation dans la crise. Un test pour les autorités et Pékin.

Dribblant les projecteurs de police striant la nuit de Hong Kong, des corps frêles bravent l’apesanteur, en s’agrippant à des cordes, au-dessus d’une passerelle d’autoroute. Ils descendent en rappel à la hâte, suspendus dans la jungle urbaine, et sautent sur le macadam. Là, une moto surgit et embarque les fugitifs, prenant la police antiémeute de vitesse, pour disparaître...

À lire aussi...

TensionsMoyen-Orient: record de munitions larguées par les Etats-Unis en 2019 en AfghanistanMoyen-Orient: record de munitions larguées par les Etats-Unis en 2019 en Afghanistan

InsoliteMexique: le président veut offrir son avion au tirage au sortMexique: le président veut offrir son avion au tirage au sort

EpidémieCoronavirus: 26 nouveaux décès dus au coronavirus dans le Hubei, en ChineCoronavirus: 26 nouveaux décès dus au coronavirus dans le Hubei, en Chine

Les massacres s’enchaînent au Burkina FasoLes massacres s’enchaînent au Burkina Faso

Trump a fait voler en éclats les paramètres du conflitTrump a fait voler en éclats les paramètres du conflit

Top