La France n'extradera pas le membre de "Pink Panthers" en Suisse

chargement

Criminalité Evadé en mai dernier de la prison de Bois-Mermet à Lausanne, un membre des "Pink Panthers" avait été repris en France le 19 août. La justice française a rejeté la demande d'extradition helvétique ce mercredi.

  28.08.2013, 12:15
La justice française a rejeté mercredi la demande d'extradition vers la Suisse d'un membre présumé des "Pink Panthers", un célèbre gang international de braqueurs. L'homme, évadé en mai de la prison du Bois-Mermet à Lausanne, avait été arrêté le 19 août dans le sud de la France.

La justice française a rejeté mercredi la demande d'extradition vers la Suisse d'un membre présumé des "Pink Panthers", un célèbre gang international de braqueurs. L'homme, évadé en mai de la prison du Bois-Mermet à Lausanne, avait été arrêté le 19 août dans le sud de la France.

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Nîmes a motivé sa décision par le fait que l'homme, âgé de 47 ans, était de nationalité française au moment des faits, en 2011, et que la France n'extradait pas ses ressortissants. La Suisse l'accuse de plusieurs braquages de bijouteries.

La cour a par ailleurs reporté au 25 septembre l'examen de la demande d'extradition formulée par la Macédoine pour un assassinat perpétré en 1993, affaire pour laquelle il avait été condamné par contumace en 1998. Elle se prononcera le même jour sur sa demande de remise en liberté.

Mur d'enceinte

Né au Monténégro et de nationalité franco-macédonienne, l'homme a été placé en détention le 19 août, après son arrestation à son domicile près d'Avignon. Ce membre présumé des "Pink Panthers" faisait partie des cinq détenus qui s'étaient évadés le 14 mai de la prison lausannoise.

Grâce à l'aide de trois complices cagoulés, les cinq hommes avaient escaladé le mur d'enceinte du Bois-Mermet et avaient quitté les lieux à bord de plusieurs véhicules. Le lendemain, deux des cinq fuyards avaient été interpellés à Cheseaux-sur-Lausanne. Deux sont encore dans la nature, dont le meneur, un Serbe de 45 ans.

Fin juillet, une évasion similaire s'étaient produite à Bochuz. Des complices extérieurs avaient tiré à la kalachnikov pour faciliter la fuite de deux détenus dont l'un était membre des Pink Panthers.

D'autres mandats d'arrêt

Outre la Suisse, le Franco-Macédonien aurait aussi opéré en Allemagne, en Autriche, à Monaco, Londres, Tokyo, Paris ou Dubai, comme l'ont fait les membres de ce gang allant de capitale en capitale.

Le malfrat faisait l'objet de deux mandats d'arrêt internationaux récents, notamment pour un braquage audacieux de bijoux. L'un d'eux émane du canton de Vaud.

220 membres

Le gang des "Pink Panthers", qui compterait quelque 220 membres issus des pays de l'ex-Yougoslavie, s'est forgé une réputation de "professionnels du casse" en s'attaquant aux bijouteries de luxe du monde entier, faisant preuve "d'une maîtrise et d'un sang-froid impressionnants", selon les sources policières.

Ce gang est soupçonné avoir volé pour plus de 250 millions d'euros de bijoux au cours de ces dix dernières années.

 
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 16 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 16 octobre

ClimatSuède: Greta Thunberg n’attend «pas de grands changements» de la COP26Suède: Greta Thunberg n’attend «pas de grands changements» de la COP26

MémoireFrance: hommages à Samuel Paty dans sa ville, son collège et à l’ElyséeFrance: hommages à Samuel Paty dans sa ville, son collège et à l’Elysée

EnquêteNorvège: la conversion à l’islam du tueur à l’arc en questionNorvège: la conversion à l’islam du tueur à l’arc en question

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 15 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 15 octobre

Top