09.01.2020, 11:51

La justice libanaise interdit à Carlos Ghosn de quitter le territoire

chargement
Carlos Ghosn a tenu une conférence de presse mercredi au Liban.

Automobile Carlos Ghosn, l’ex-patron de Renault-Nissan, est interdit de quitter le Liban. La justice de ce pays a également «demandé son dossier» judiciaire auprès des autorités nippones.

La justice libanaise a interdit jeudi au magnat de l’automobile déchu Carlos Ghosn de quitter le pays, après un interrogatoire par le parquet général au sujet d’une demande d’arrestation d’Interpol, ont indiqué à l’AFP des sources judiciaires.

«Le parquet général a adopté une décision interdisant à Carlos Ghosn de voyager et a demandé son dossier» judiciaire auprès du Japon, a précisé une source, alors que l’ancien PDG de Renault-Nissan a fui des accusations de malversations financières.

Pas d’accord d’extradition

Le Liban, qui a indiqué ne pas avoir d’accord d’extradition avec le Japon, avait annoncé la semaine dernière avoir reçu une demande d’arrestation d’Interpol concernant l’homme d’affaires de 65 ans.

M. Ghosn, détenteur des nationalités française, libanaise et brésilienne, fait l’objet de quatre inculpations au Japon: deux pour des revenus différés non déclarés aux autorités boursières par Nissan (qui est aussi poursuivi sur ce volet), et deux autres pour abus de confiance aggravé.

Dossier judiciaire

Une deuxième source judiciaire a indiqué à l’AFP que M. Ghosn «restera interdit de voyage jusqu’à réception de son dossier judiciaire du Japon». «En fonction du contenu du dossier, s’il est avéré que les crimes dont il est accusé au Japon imposent des poursuites judiciaires au Liban, il sera jugé», a-t-elle précisé.

«Si aucune poursuite judiciaire ne s’impose en vertu de la législation libanaise, il sera alors libre», a ajouté cette source. M. Ghosn a aussi entendu par le parquet au sujet d’un rapport soumis à la justice libanaise par des avocats libanais, portant sur une visite effectuée en Israël.

Pays voisins, le Liban et Israël sont techniquement en état de guerre, et Beyrouth interdit à ses ressortissants de se rendre en Israël ou d’avoir des contacts dans l’Etat hébreu.

Le Japon réagit aux propos de Carlos Ghosn

«Fugitif hors-la-loi», «critiques inacceptables»: le gouvernement, des personnalités mises en cause et les médias japonais ont réagi avec colère aux propos de Carlos Ghosn, lui enjoignant de venir s’expliquer devant la justice nippone s’il a des preuves.

A lire aussi : Automobile: Ghosn critique le Japon et clame son innocence

Après avoir tardé à condamner officiellement la fuite du patron déchu de Renault et Nissan au Liban fin décembre, les autorités japonaises ont immédiatement réagi dès la fin de son «show» médiatique organisé mercredi à Beyrouth, qui plus est sans mâcher leurs mots, ce qui est rare.

 

 

«Je veux qu’il vienne affronter réellement la justice japonaise, mais il a fui, alors même qu’il n’était pas enfermé, qu’il pouvait voir librement ses avocats. Une telle attitude est inqualifiable», s’est agacée la ministre de la Justice Masako Mori lors d’un point de presse à Tokyo jeudi matin. Elle avait déjà réagi dans la nuit. «Dans tous les cas, son évasion n’est pas justifiable», a-t-elle poursuivi.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

conférence de presseAutomobile: Ghosn critique le Japon et clame son innocenceAutomobile: Ghosn critique le Japon et clame son innocence

enquêteLa justice japonaise émet un mandat d’arrêt contre Carole GhosnLa justice japonaise émet un mandat d’arrêt contre Carole Ghosn

FuiteAutomobile: une vidéo montre que Ghosn a quitté seul sa résidence à TokyoAutomobile: une vidéo montre que Ghosn a quitté seul sa résidence à Tokyo

FuiteAutomobile: l’ex-patron de Renault-Nissan Carlos Ghosn a quitté le Japon pour rejoindre le LibanAutomobile: l’ex-patron de Renault-Nissan Carlos Ghosn a quitté le Japon pour rejoindre le Liban

JusticeAutomobile: l’ex-patron de Renault et Nissan Carlos Ghosn demande l’annulation des poursuitesAutomobile: l’ex-patron de Renault et Nissan Carlos Ghosn demande l’annulation des poursuites

Top