La «Lega» poursuit sa purge après les détournements

chargement

Politique - Italie La Ligue du Nord a expulsé aujourd'hui sa dirigeante controversée Rosy Mauro, vice-présidente du Sénat italien, à la suite du scandale de détournements de fonds qui affecte ce parti populiste, a annoncé son conseil fédéral qui tenait une réunion de crise.

  12.04.2012, 21:37
Le leader de la ligue du Nord Umberto Bossi lors d'un discours le 10 avril 2012.

L'expulsion de Mme Mauro a été approuvée à l'unanimité, bien qu'elle ait clamé son innocence. L'ex-trésorier du parti, Francesco Belsito, déjà sous enquête dans le scandale, a été aussi radié.

Selon des écoutes téléphoniques et des témoignages cités par les  médias depuis une semaine, Mme Mauro, mais aussi Renzo Bossi, le fils du fondateur de la Ligue Umberto Bossi, et d'autres de ses proches, auraient puisé allègrement dans les caisses pour financer des dépenses privées: rénovation de maisons, fonctionnement d'une école, location de voitures de luxe et même soins dentaires.

Détournement de fonds publics

Un congrès du parti est prévu les 30 juin et 1er juillet, pour tenter d'endiguer la profonde crise de confiance que le scandale a suscitée parmi les militants. Il avait éclaté avec l'ouverture d'une enquête pour des détournements de fonds publics - en l'occurence des remboursements de frais électoraux - visant Francesco Belsito, limogé de son poste dans la foulée.

A cause de cette affaire qui touche ses proches surnommés par la  presse «le cercle magique», Umberto Bossi avait démissionné jeudi dernier de la direction opérationnelle du parti (il était secrétaire  fédéral) et pris la fonction honorifique de président.

Trois parquets participent aux investigations (Naples, Milan et  Reggio de Calabre). Le filon suivi à Naples concerne aussi un  possible blanchiment d'argent sale provenant d'un clan de la mafia  calabraise, la Ndrangheta.

Selon la presse italienne, les enquêteurs transalpins  s'intéressent de près à une ou plusieurs fiduciaires de la région  luganaise. Le promoteur financier Paolo Scala, l'un des hommes du  scandale, est notamment suspecté d'avoir tenté de créer une société offshore pour transférer les fonds détournés vers d'autres paradis fiscaux.

La Ligue du Nord a été pendant plus de dix ans l'allié clé de Silvio Berlusconi avant de passer dans l'opposition au gouvernement de Mario Monti, après la démission en novembre du Cavaliere.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 26 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 26 septembre

POLITIQUEAllemagne: bras de fer en vue pour remplacer MerkelAllemagne: bras de fer en vue pour remplacer Merkel

PolitiqueIslande: une majorité de femmes au Parlement, une première en EuropeIslande: une majorité de femmes au Parlement, une première en Europe

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles de ce samedi 25 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles de ce samedi 25 septembre

GÉOSTRATÉGIEPacte de sécurité: Joe Biden bâtit «Le Mur du pacifique»Pacte de sécurité: Joe Biden bâtit «Le Mur du pacifique»

Joe Biden bâtit «Le Mur du pacifique»

Le pacte de sécurité scellé avec l’Australie et le Royaume-Uni par les Etats-Unis accélère le basculement vers la zone...

  25.09.2021 08:31
Premium

Top