27.11.2019, 00:01

Le chantage migratoire turc

Premium
chargement
1/2  
Par DELPHINE MINOUI, ISTANBUL

CRISE Depuis le début de l’année, plus de 50 000 réfugiés ont quitté clandestinement la Turquie, alors que ce pays, engagé militairement en Syrie, veut y installer des camps et attend que l’Europe soutienne l’entreprise.

La menace aux allures de chantage est désormais bien rodée. Chaque fois que la Turquie entend faire pression sur l’Europe, Recep Tayyip Erdogan avertit ses interlocuteurs d’une possibilité d’ouvrir le «robinet à réfugiés». «Avec ou sans soutien, nous allons continuer à accueillir nos hôtes, mais seulement jusqu’à un certain point. Si nous constatons que cela ne fonctionne pas, nous...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: 14'336 cas testés positifs en Suisse, 257 personnes décédéesCoronavirus: 14'336 cas testés positifs en Suisse, 257 personnes décédées

live
En directCoronavirus: toutes les nouvelle du samedi 28 marsCoronavirus: toutes les nouvelle du samedi 28 mars

PANDÉMIECoronavirus: le Cervin se montre solidaire avec l'ItalieCoronavirus: le Cervin se montre solidaire avec l'Italie

PANDÉMIECoronavirus: la situation se tend au sud de l'ItalieCoronavirus: la situation se tend au sud de l'Italie

PandémieCoronavirus: les humains sont confinés, les animaux respirentCoronavirus: les humains sont confinés, les animaux respirent

Top