Le chantage migratoire turc

chargement

CRISE Depuis le début de l’année, plus de 50 000 réfugiés ont quitté clandestinement la Turquie, alors que ce pays, engagé militairement en Syrie, veut y installer des camps et attend que l’Europe soutienne l’entreprise.

Par DELPHINE MINOUI, ISTANBUL
 27.11.2019, 00:01
Lecture: 5min
Premium
1/2  

La menace aux allures de chantage est désormais bien rodée. Chaque fois que la Turquie entend faire pression sur l’Europe, Recep Tayyip Erdogan avertit ses interlocuteurs d’une possibilité d’ouvrir le «robinet à réfugiés». «Avec ou sans soutien, nous allons continuer à accueillir nos hôtes, mais seulement jusqu’à un certain point. Si nous constatons que cela ne fonctionne pas, nous...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus : La Tunisie annonce un confinement général dans quatre régionsCoronavirus : La Tunisie annonce un confinement général dans quatre régions

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 20 juinCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 20 juin

DrameEtats-Unis: 10 morts dont 9 enfants dans un carambolage en AlabamaEtats-Unis: 10 morts dont 9 enfants dans un carambolage en Alabama

DrameBelgique: trois morts et deux disparus sur le chantier d’une école à AnversBelgique: trois morts et deux disparus sur le chantier d’une école à Anvers

PolitiquePrésidentielle en Iran: Ebrahim Raïssi vainqueur avec 62% des voixPrésidentielle en Iran: Ebrahim Raïssi vainqueur avec 62% des voix

Top