23.12.2011, 12:40

Le FMI s'inquiète de la lenteur des Etats pour doubler le capital

chargement
Le FMI ne prépare «absolument rien en vue d'un soutien financier quelconque», a indiqué la directrice générale du Fonds, Christine Lagarde.
Par ats/afp/reuters

Washington La directrice du FMI, Christine Lagarde, exhorte les Etats membres de ratifier le doublement du capital décidé en 2010.

Le Fonds monétaire international s'inquiète de la lenteur avec laquelle ses Etats membres ratifient le doublement de son capital décidé en décembre 2010. Sa directrice générale, Christine Lagarde, exhorte ces derniers à faire davantage d'efforts.

Ces Etats membres avaient entériné à l'époque un doublement des contributions permanentes au FMI, réforme qui permettait de mieux répartir les droits de vote au sein de l'institution au profit principalement des économies émergentes, sous-représentées.

Date-butoir

Les pays s'étaient alors engagés à faire entrer cette réforme en vigueur d'ici à l'assemblée annuelle du Fonds en octobre 2012. Il faut pour cela que des pays représentant au moins 70% des quotes- parts aient ratifié la réforme, en passant le plus souvent par leur parlement qui doit débloquer le versement qui l'accompagne.

Mais, «avec seulement dix mois restant avant cette date-butoir, le Fonds est loin d'avoir atteint les seuils nécessaires», affirme l'institution dans un rapport présenté aux Etats membres. En effet, à la date du 12 décembre, 53 membres (sur 187) représentant 35,96% des quotes-parts ont procédé à la ratification nécessaire.

«La directrice générale du FMI [Christine Lagarde] a appelé les membres à faire les plus grands efforts», indique le FMI dans un communiqué.

Coup de pouce

La réforme de 2010 obtiendrait un sérieux coup de pouce si elle pouvait être ratifiée par les Etats-Unis, premiers actionnaires du Fonds (16,17% des quotes-parts). Mais la majorité républicaine à la Chambre des représentants s'y refuse et est en place au moins jusqu'aux prochaines élections législatives en novembre.

Une précédente réforme des quotes-parts adoptée en avril 2008 n'avait pu entrer en vigueur qu'en mars 2011, le temps d'achever le même processus. Les Etats-Unis l'avaient ratifiée dès juin 2009, à une époque où les démocrates étaient majoritaires dans les deux chambres du Congrès.



 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 7 aoûtCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 7 août

DrameAccident d’avion en Inde: au moins 17 morts et 15 blessés gravesAccident d’avion en Inde: au moins 17 morts et 15 blessés graves

InfluencesPrésidentielle américaine: la Chine souhaite que Donald Trump perde, la Russie vise Joe BidenPrésidentielle américaine: la Chine souhaite que Donald Trump perde, la Russie vise Joe Biden

Pékin souhaite que Trump perde

La Chine du président Xi Jinping souhaiterait que Donald Trump ne soit pas réélu lors de la présidentielle américaine...

  07.08.2020 21:57

ArgentExplosions à Beyrouth: la Suisse n’aidera pas les autorités libanaisesExplosions à Beyrouth: la Suisse n’aidera pas les autorités libanaises

InternetCoronavirus: l’encyclopédie en ligne Wikipédia face au défi d’une pandémieCoronavirus: l’encyclopédie en ligne Wikipédia face au défi d’une pandémie

Top