Législatives britanniques: le parti conservateur de Theresa May risque de perdre sa majorité

chargement

Législatives britanniques Les conservateurs pourraient perdre la majorité absolue à la chambre des communes lors des législatives du 8 juin. Les sondages restent cependant indécis tant les écarts sont faibles.

  31.05.2017, 07:29
Il pourrait manquer 16 sièges aux conservateurs pour atteindre la majorité absolue au Parlement.

Le parti conservateur de la première ministre britannique Theresa May risque de perdre la majorité absolue à la chambre des communes à l'issue des législatives du 8 juin, affirme un sondage mardi. L'enquête se fonde sur un nouveau système de modélisation circonscription par circonscription.

Selon ce sondage YouGov, qui contredit les autres enquêtes selon lesquelles les Tories conforteront leur majorité, le parti conservateur pourrait perdre 20 sièges sur les 330 qu'il détient à la chambre et le parti travailliste en gagner près de 30.

Il manquerait ainsi 16 sièges aux conservateurs pour atteindre la majorité absolue au Parlement, qui est de 326 sièges.

La livre sterling a reculé à la suite de la publication du sondage par le quotidien The Times, à 1,2791 dollar, un plus bas d'un mois déjà enregistré vendredi. Face à l'euro, la devise britannique était également en repli, à 0,8738 livre par euro.

Changement d'opinion

La semaine dernière, sept sondages témoignaient d'une réduction de l'avance de Theresa May face aux travaillistes, signalant un changement d'opinion par rapport à la victoire éclatante anticipée il y a encore un mois.

La contraction s'est dessinée après la publication du programme des conservateurs le 18 mai dernier, dans lequel Theresa May s'est notamment engagée à faire supporter à certaines catégories de retraités une plus large part de leurs frais de Santé.

Dans le même temps, le Labour, mené par Jeremy Corbyn, a concentré ses critiques sur les coupes budgétaires dans la police, après l'attentat de Manchester qui a tué 22 personnes.

L'institut Yougov a reconnu le caractère polémique de ses conclusions, ajoutant qu'elles indiquaient la possibilité de larges changements dans les schémas de vote de nombreux Britanniques.

Le directeur de l'institut a assuré au Times que le modèle avait été testé pendant la campagne du référendum du Brexit, et qu'il avait alors prédit avec constance la victoire du "Leave" (quitter).

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

BrexitBrexit: la Première ministre britannique Theresa May a signé la lettre officielle du BrexitBrexit: la Première ministre britannique Theresa May a signé la lettre officielle du Brexit

Attentat de ManchesterAttentat de Manchester: Theresa May furieuse après les fuites de la presse américaineAttentat de Manchester: Theresa May furieuse après les fuites de la presse américaine

après brexitGrande-Bretagne: Theresa May appelle à des législatives anticipées le 8 juinGrande-Bretagne: Theresa May appelle à des législatives anticipées le 8 juin

Relations internationalesLa première ministre britannique Theresa May accueillie par Donald Trump à la Maison BlancheLa première ministre britannique Theresa May accueillie par Donald Trump à la Maison Blanche

Top