Législatives en Lituanie : deuxième tour, l'opposition remporte le scrutin

chargement

Lituanie L'opposition de gauche et populiste a remporté les élections législatives en Lituanie à l'issue de second tour de ce scrutin. Ces résultats partiels ont été annoncés dimanche à Vilnius par la Commission électorale.

  28.10.2012, 22:28
Viktor Uspaskich, leader du Parti du 
Travail lituanien.

 

Le parti social-démocrate arrive en tête avec au total 38 sièges dans le futur Parlement, devant les conservateurs du Premier ministre sortant Andrius Kubilius (34), le parti du Travail de Victor Uspaskich (29) et le parti populiste de droite Ordre et Justice, allié potentiel des deux partis de gauche, (11).

Les sociaux-démocrates, le parti du Travail et le parti Ordre et Justice remportent ensemble 78 sièges sur les 141 du Parlement monocaméral lituanien, la Seimas. Il restait 67 sièges à pourvoir dimanche.

Le taux de participation était de 30,03% à une heure de la fermeture des bureaux de vote, comparé à 44,62% à la même heure au premier tour.

«J'évalue ces résultats positivement. Après le second tour, nous arrivons en tête», a déclaré à la télévision Algirdas Butkevicius, le chef des sociaux-démocrates, qui fait figure de Premier ministre potentiel de la future coalition gouvernementale.

De son côté, Victor Uspaskich, a rappelé avoir «un accord avec les sociaux-démocrates et le parti Ordre et Justice. Dans cette situation, nous ne changeons pas notre direction et nous allons poursuivre les négociations avec eux».

Vote sanction

Le mouvement libéral, allié des conservateurs, a obtenu 9 sièges, le parti de la minorité polonaise, 8, et la Voix du courage, un nouveau parti anti-pédophilie créé à la suite d'un scandale de moeurs, 7.

Les conservateurs de M. Kubilius, au pouvoir depuis quatre ans, ont été sanctionnés pour leur politique d'austérité bien que celle-ci ait permis à ce pays balte de 3 millions d'habitants de sortir d'une profonde crise économique.

Alors qu'en 2009, l'économie lituanienne s'était contractée de 14,8%, les mesures draconiennes du gouvernement conservateur avaient permis à ce pays de renouer avec la croissance en 2010 et son PIB devrait augmenter de 2,5% en 2012.

Longues négociations en vue

Les tractations pour la formation d'un gouvernement pourraient s'avérer ardues. «Les négociations pour la coalition pourront durer un certain temps», avait estimé M. Kubilius.

La semaine dernière, M. Kubilius a exclu toute coopération avec le parti du Travail, impliqué dans des achats de voix lors du premier tour. Pour cette raison, les résultats dans la circonscription de Zarasai-Visaginas (nord) ont été annulés par la commission électorale et la police a annoncé l'ouverture de 18 informations judiciaires pour fraude électorale.

Présidence de l'UE

La future coalition gouvernementale aura en outre une marge de manoeuvre étroite, compte tenu de l'ambition de Vilnius d'adopter l'euro vers 2015 et de mener à bien la présidence lituanienne de l'UE à partir de l'été 2013.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 23 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 23 octobre

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 22 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 22 octobre

DrameEtats-Unis: Alec Baldwin «dévasté» après son tir fatal lors d’un tournageEtats-Unis: Alec Baldwin «dévasté» après son tir fatal lors d’un tournage

JusticeFrance: le complotiste Rémy Daillet inculpé pour projet de coup d’Etat et attentatsFrance: le complotiste Rémy Daillet inculpé pour projet de coup d’Etat et attentats

Le complotiste Rémy Daillet inculpé

Figure des milieux complotistes, le Français Rémy Daillet est soupçonné d’être le cerveau d’un groupe d’ultradroite qui...

  22.10.2021 13:03

AnalysePourquoi la flambée des prix de l’essence et de l’énergie fait peur à la FrancePourquoi la flambée des prix de l’essence et de l’énergie fait peur à la France

Top