Les espoirs douchés d’un compromis

chargement

ESPAGNE Après de longues tergiversations, le président catalan Carles Puigdemont a exclu de convoquer des élections, rapprochant la Catalogne d’une mise sous tutelle par Madrid.

Par MATHIEU DE TAILLAC
  26.10.2017, 23:10
Lecture: 4min
Premium
Les indépendantistes, capables de rassembler des dizaines, voire des centaines de milliers de manifestants pacifiques, ont prévu de mobiliser  leurs partisans à partir d’aujourd’hui.

L’accord de dernière minute n’a pas eu lieu. Après des tergiversations innombrables, le président catalan, le sécessionniste Carles Puigdemont, a exclu de convoquer des élections régionales, une option qui aurait pu éviter la mise sous tutelle de la Catalogne dont menace le gouvernement espagnol de Mariano Rajoy.

Ce dernier n’a désormais plus aucun motif pour geler les mesures qu’il souhaite...

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 30 juilletCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 30 juillet

justiceGrande-Bretagne: un tueur en série de chats condamné à cinq ans de prisonGrande-Bretagne: un tueur en série de chats condamné à cinq ans de prison

portraitUn documentaire sur Michael Schumacher sur Netflix en septembreUn documentaire sur Michael Schumacher sur Netflix en septembre

FranceCoronavirus: en Haute-Savoie, le masque en extérieur est de nouveau obligatoireCoronavirus: en Haute-Savoie, le masque en extérieur est de nouveau obligatoire

accidentUne voiture percute une terrasse à Paris: un mort et six blessésUne voiture percute une terrasse à Paris: un mort et six blessés

Top