«Leur responsabilité ne fait aucun doute»

chargement

ATTAQUE CHIMIQUE Selon un rapport des services secrets français, l’utilisation de gaz sarin contre la localité rebelle de Khan Cheikhoun, en Syrie, porte la «signature» du régime de Damas.

Par Alexis Feertchak
  27.04.2017, 00:36
Lecture: 5min
Premium
L’attaque chimique du 4 avril, en Syrie, a engendré 87 morts, dont 31 enfants.

La diplomatie française avait déjà annoncé, le 19 avril, qu’elle «apporterait la preuve» que le régime de Damas était derrière l’attaque au gaz sarin du 4 avril dernier contre la localité rebelle de Khan Cheikhoun, au nord-ouest de la Syrie, qui a fait 87 morts, dont 31 enfants. C’est chose faite alors que, hier, le ministre des Affaires étrangères,...

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du 3 aoûtCoronavirus: toutes les nouvelles du 3 août

violencesEtats-Unis: le gouverneur de New York accusé de harcèlement sexuelEtats-Unis: le gouverneur de New York accusé de harcèlement sexuel

Pas pour aujourd’huiEspace: le vol test non habité de Boeing vers l’ISS retardéEspace: le vol test non habité de Boeing vers l’ISS retardé

MOYEN-ORIENTEscalade entre Israël et l’Iran en mer d’OmanEscalade entre Israël et l’Iran en mer d’Oman

ArchéologieNéandertal a bien peint dans une grotte espagnole il y a 60’000 ansNéandertal a bien peint dans une grotte espagnole il y a 60’000 ans

Top