19.11.2018, 06:57

Londres: les députés eurosceptiques s'activent pour lancer un vote de défiance contre Theresa May

chargement
Les prochaines heures seront cruciales pour savoir si un vote de défiance sera lancé contre Theresa May.

Brexit Il ne manque plus que six soutiens de la part de députés à Londres pour que le vote de défiance contre la première ministre britannique soit lancé. Déjà 42 députés conservateurs ont soumis une lettre expliquant qu'ils ne soutenaient plus Theresa May.

Les députés eurosceptiques du parti conservateur se sont activés durant tout le week-end pour trouver des soutiens pour lancer un vote de défiance contre la première ministre britannique Theresa May. L'accord sur le Brexit a provoqué une crise politique à Londres.

Plusieurs ministres du gouvernement de Mme May ont démissionné jeudi. En parallèle, les députés conservateurs eurosceptiques de son propre parti ont déclenché une procédure en vue d'un vote de défiance.

Un tel vote peut intervenir à condition qu'au moins 15% des députés tories de la chambre des communes adressent par courrier une demande en ce sens au président du "comité 1922", lequel représente les députés qui n'exercent pas en parallèle de fonction gouvernementale. Les conservateurs disposent actuellement de 315 sièges aux communes, ce qui signifie que 48 lettres de députés sont nécessaires pour organiser ce genre de vote.

 

 

Prochaines heures décisives

Selon une enquête du journal The Sun dimanche, 42 députés conservateurs ont déclaré avoir soumis une lettre expliquant qu'ils ne soutenaient plus la première ministre britannique. Il ne manque donc aux "Brexiters" plus que six autres soutiens pour lancer un vote de défiance contre Theresa May.

Vingt-cinq députés tories ont confirmé publiquement avoir entrepris pareille démarche. Dix-sept autres ont confié en privé avoir adressé une lettre au président du "comité 1922", précise le journal.

Plusieurs opposants au projet de Theresa May au sein de son parti conservateur ont toutefois admis au Sun que la tentative de "putsch" pourrait tourner court, décrivant les prochaines heures comme décisives.

Si la barre des 48 soutiens n'était pas atteinte ce lundi, elle ne devrait pas l'être d'ici au vote prévu le mois prochain au Parlement sur l'accord de Brexit, ont confié au journal des députés tories.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

tensionsBrexit: Theresa May assure qu'elle ne démissionnera pas et qu'elle ira jusqu'au boutBrexit: Theresa May assure qu'elle ne démissionnera pas et qu'elle ira jusqu'au bout

Royaume-UniBrexit: quatre ministres du gouvernement démissionnent, Theresa May ébranléeBrexit: quatre ministres du gouvernement démissionnent, Theresa May ébranlée

Brexit: un projet d’accord est conclu entre Londres et BruxellesBrexit: un projet d’accord est conclu entre Londres et Bruxelles

Brexit: un projet d’accord conclu

Un projet d’accord sur le Brexit a été conclu mardi entre Londres et Bruxelles. Il pourrait s’agir d’un «filet de...

  13.11.2018 18:58

Top