21.11.2018, 00:01

Madrid veut avoir son mot à dire sur Gibraltar

Premium
chargement
Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a agité, hier, la menace d’un veto sur le projet d’accord sur le Brexit.
Par par MATHIEU DE TAILLAC, Madrid

BREXIT Nouvel obstacle au projet d’accord de divorce entre le Royaume-Uni et l’Union européenne: l’Espagne menace désormais de boycotter le texte.

La réaction est allée crescendo, jusqu’à ce que, hier matin, le président du gouvernement espagnol agite la menace d’un veto: «L’Espagne votera non au Brexit le 25 novembre si l’accord de retrait ne reconnaît pas le rôle de l’Espagne dans la négociation directe du Royaume-Uni sur Gibraltar», a...

À lire aussi...

DiscriminationRacisme: l’équipe de football américain des Redskins de Washington change de nomRacisme: l’équipe de football américain des Redskins de Washington change de nom

live
En directCoronavirus: le nombre d'utilisateurs de l'app Swiss Covid est en baisse constanteCoronavirus: le nombre d'utilisateurs de l'app Swiss Covid est en baisse constante

CatastropheChine: après le coronavirus, des inondations qui ont déjà fait 140 morts menacent WuhanChine: après le coronavirus, des inondations qui ont déjà fait 140 morts menacent Wuhan

EducationCoronavirus: 10 millions d’enfants risquent de ne jamais retourner à l’écoleCoronavirus: 10 millions d’enfants risquent de ne jamais retourner à l’école

10 millions d'enfants privés d'école

Selon Save The Children, quelque 9,7 millions d’élèves risquent de quitter les bancs d’école pour toujours, en raison...

  13.07.2020 07:24

BalkansBulgarie: des milliers de protestants de nouveau dans la rue contre le gouvernementBulgarie: des milliers de protestants de nouveau dans la rue contre le gouvernement

Top