Manchester: 17 corps ont été découverts, laissant croire à l'existence d'un tueur en série

chargement

Crimes 17 corps ont été découverts ces deux dernières années dans les canaux de la ville de Manchester, en Grande-Bretagne. Face à ce chiffre élevé, un chercheur évoque la présence d'un tueur en série. Une thèse que réfute la police.

  07.08.2015, 14:57
17 cadavres ont été découverts dans les canaux de Manchester, durant les deux dernières années.

Dix-sept cadavres ont été retrouvés ces deux dernières années dans les canaux de Manchester, en Angleterre. Face à un chiffre anormalement élevé, un chercheur n'a pas hésité à évoquer l'existence d'un tueur en série, une thèse toutefois catégoriquement réfutée par la police.

Huit corps en 2013, neuf l'année dernière, selon le "Manchester Evening News". Ces chiffres sont, en proportion, nettement supérieurs aux 32 morts accidentelles ou naturelles et sept suicides enregistrés en 2013 dans les canaux et aqueducs de tout le Royaume-Uni, selon le National Water Safety Forum.

Si la majorité des décès de Manchester a été attribuée à des accidents, "il faut tout envisager", estime Craig Jackson, professeur en psychologie à l'université de Birmingham. "L'on ne peut pas exclure la possibilité d'un tueur en série", dit-il dans une interview au "Times".

"En tant que chercheur, j'étudie le suicide et je peux affirmer que les gens ne choisissent que très rarement de se jeter dans les canaux" pour mettre fin à leurs jours, argumente-t-il.

Spéculations "absurdes"

L'affaire s'est rapidement retrouvée dans les colonnes des journaux locaux et sur les réseaux sociaux, les internautes débattant de l'existence du "pousseur", un tueur psychopathe qui pousserait ses victimes, essentiellement des hommes, dans les eaux de Manchester.

Mais selon une source policière, ces spéculations sont tout simplement "absurdes". "Il faut impérativement garder à l'esprit que toutes ces affaires ont fait l'objet d'enquêtes et qu'aucune preuve n'a montré que ces décès pouvaient être liés ou considérés comme suspects", a déclaré le chef de la brigade criminelle locale.

Une Autre thèse est évoquée à Manchester, imputant les morts à la rénovation urbaine du centre-ville, qui, en rapprochant bars et discothèques des canaux, accentuerait le risque d'accident.

Des aménagements doivent, d'ailleurs, être réalisés pour que certaines zones soient interdites d'accès la nuit. "Nous travaillons étroitement avec la police de Manchester pour améliorer la sécurité" sur les voies situées au niveau des canaux, a assuré un élu local.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: première augmentation des nouveaux cas dans le monde en sept semainesCoronavirus: première augmentation des nouveaux cas dans le monde en sept semaines

EnquêteRussie: des expertes de l’ONU accusent des membres du gouvernement d’avoir empoisonné NavalnyRussie: des expertes de l’ONU accusent des membres du gouvernement d’avoir empoisonné Navalny

Affaire des écoutesFrance: Nicolas Sarkozy condamné à 3 ans de prison dont 1 an ferme pour corruptionFrance: Nicolas Sarkozy condamné à 3 ans de prison dont 1 an ferme pour corruption

ChangementsEtats-Unis: Donald Trump parti, le pétrole craintEtats-Unis: Donald Trump parti, le pétrole craint

Donald Trump parti, le pétrole craint

Le climat est une priorité du nouveau président américain Joe Biden. Sa décision de bloquer un projet d’oléoduc en est...

  01.03.2021 06:54
Premium

PandémieCoronavirus et vaccins: «Il faut accélérer la cadence pour les pays pauvres»Coronavirus et vaccins: «Il faut accélérer la cadence pour les pays pauvres»

Top