07.08.2015, 14:35

Messe de Noël: le pape incite à la tendresse et à la douceur

chargement
La messe de minuit s'est déroulée à la basilique St-Pierre de Rome.

FOI Le pape François a célébré mercredi soir sa 2e messe de minuit au Vatican, à la basilique Saint-Pierre, devant quelque 5000 fidèles. Il a les a encouragé à faire preuve de "tendresse" et de "douceur" dans les situations "les plus dures".

A Rome, le pape François a célébré à partir de 21h30 sa deuxième messe de Noël au Vatican, dans le cadre chargé et monumental de la basilique Saint-Pierre, devant quelque 5000 fidèles. Il a exhorté les chrétiens à montrer "tendresse" et "douceur" dans les situations "les plus dures", y compris les conflits.

Dans son homélie, le pape argentin a invité les 1,2 milliard de catholiques à ne pas céder à la colère dans leur vie, et à montrer de l'empathie pour les personnes en difficulté: "Seigneur, donne-moi la grâce de la tendresse dans les circonstances les plus dures de la vie, donne-moi la grâce de la proximité face à toute nécessité, de la douceur dans n'importe quel conflit".

La prière universelle a été récitée en plusieurs langues, dont le chinois et l'arabe.

Persévérance et dialogue

Le chef de l'Église catholique avait téléphoné mercredi à des Réfugiés irakiens au Kurdistan. "Chers frères, je suis proche de vous, très proche de tout mon coeur. Dieu vous donne les caresses de sa tendresse", leur a-t-il dit. Il avait exprimé la veille sa vive inquiétude face au sort des chrétiens au Moyen-Orient, ravagé par des conflits de plus en plus sanglants, surtout en Irak et en Syrie.

Dans une longue lettre adressée aux chrétiens d'Orient, François les a exhortés à la "persévérance" et au dialogue interreligieux en dépit des difficultés, soulignant qu'il n'y avait pas d'alternative. Le dialogue, a assuré le pape argentin, est "le meilleur antidote à la tentation du fondamentalisme religieux".

Dans une allusion claire au groupe djihadiste Etat islamique (EI), il a exprimé son inquiétude devant une "organisation terroriste, d'une dimension autrefois inimaginable, qui commet toutes sortes d'abus".

Mgr Twal a également dénoncé ces exactions. "Au-delà de la tragédie inhumaine qui ensanglante et déchire le Moyen-Orient, nous sommes tous surpris de voir de jeunes gens en Europe embrasser des idéologies radicales et aller combattre en Syrie et en Irak", a-t-il souligné.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ROYAUME-UNIL’avenir du Brexit décidé dans les urnesL’avenir du Brexit décidé dans les urnes

MAGHREBA Alger, la présidentielle  ne fait pas recetteA Alger, la présidentielle  ne fait pas recette

CRISEIsraël en mode électoralIsraël en mode électoral

BIRMANIELa Gambie dénonce  le «silence» de Suu KyiLa Gambie dénonce  le «silence» de Suu Kyi


Top