Nigeria: Boko Haram revendique l'attentat-suicide contre une procession

chargement

Terrorisme L'attentat-suicide contre une procession chiite qui a fait 22 morts vendredi dans le nord-est du Nigeria a été revendiqué samedi par le groupe islamiste Boko Haram.

  28.11.2015, 15:09
L'attentat-suicide a fait 22 morts vendredi dans un village proche de Kano.

Le groupe islamiste Boko Haram a revendiqué samedi l'attentat-suicide contre une procession chiite qui a fait 22 morts la veille dans le nord-est du Nigeria. Boko Haram a prêté allégeance au groupe Etat islamique (EI) qui considère les chiites comme des hérétiques.

Un kamikaze "a fait détoner ses explosifs qui a provoqué la mort" des fidèles rassemblés dans un village proche de Kano, a annoncé le groupe nigérian dans un communiqué en arabe posté sur les réseaux sociaux. "Et avec la permission d'Allah, nos attaques contre les polythéistes chiites se poursuivront jusqu'à ce que nous ayons nettoyé la terre de leur saleté", a averti la rébellion d'obédience sunnite.

L'attentat s'est produit dans le village de Dakasoye au milieu d'une foule de fidèles qui participaient à une marche de Kano à Zaria, dans l'Etat voisin de Kaduna, pour marquer le 40e jour du deuil chiite de l'Achoura. Prévue le 3 décembre, l'arrivée à Zaria était censée coïncider avec le pèlerinage de Kerbala (Irak), où se trouve le tombeau de l'imam Hossein, le petit-fils du prophète Mahomet.

"Pour l'instant, nous avons 22 morts, après le décès d'une personne hier" vendredi, a indiqué Ali Kakaki, membre du Mouvement islamique au Nigeria qui organisait cette marche symbolique. Il a ajouté que "38 personnes ont été blessées, dont deux sont sorties de l'hôpital".

"Après l'attentat, de nombreux fidèles se sont joints à la procession", a-t-il affirmé. Et d'ajouter que la tuerie n'empêcherait pas la marche d'arriver à destination à Zaria, où est basé le Mouvement dirigé par le cheikh Ibrahim Zakzaky.

Offensive de l'armée

Selon le Mouvement islamique, un premier kamikaze a d'abord été arrêté, puis a avoué qu'un second porteur de bombe se trouvait dans la foule. Mais celui-ci a fait exploser sa charge au milieu des fidèles avant d'avoir pu être repéré. L'homme arrêté a expliqué avoir été envoyé par Boko Haram, qui a déjà ciblé les musulmans chiites de la région.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a donné aux responsables militaires jusqu'à la fin de l'année pour mettre fin à l'insurrection, mais des experts considèrent que cet ultimatum est irréaliste. Au Nigeria, l'insurrection de Boko Haram et sa répression ont fait au moins 17'000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés depuis 2009.
ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

FRANCELe vent de la colère: combat administratif contre les éoliennesLe vent de la colère: combat administratif contre les éoliennes

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 4 aoûtCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 4 août

drameLa foudre tue 16 personnes lors d’un mariage au BangladeshLa foudre tue 16 personnes lors d’un mariage au Bangladesh

collisionAccident de train en Tchéquie: le bilan s’alourdit à trois morts et près de 40 blessésAccident de train en Tchéquie: le bilan s’alourdit à trois morts et près de 40 blessés

AUSTRALIEConfinement: l’armée s’est déployée à SydneyConfinement: l’armée s’est déployée à Sydney

Top