Nigéria: Muhammadu Buhari devance le président sortant Goodluck Jonathan

chargement

AFRIQUE Les 69 millions d'électeurs du Nigéria ont placé Muhammadu Buhari en tête. Il devance de deux millions de voix Goodluck Jonathan, le président sortant. Le nord du partie a largement voté pour Buhari et domine dans 10 états sur 18. Dans le sud du pays, des heurts ont éclaté dès dimanche. Muhammadu Buhari accuse son opposant de fraude électorale.

Par ATS
  07.08.2015, 15:15
Une marionnette représentant Muhammadu Buhari à Kaduna au Nigeria.

Coup de tonnerre au Nigéria, le candidat de l'opposition, Muhammadu Buhari, devançait lundi de deux millions de voix le président sortant Goodluck Jonathan, indiquent les premiers résultats partiels de l'élection présidentielle. Il a été largement plébiscité dans le nord, sa région d'origine. Selon les résultats officiels de 18 des 36 Etats nigérians et dans la capitale fédérale, annoncés par la commission électorale indépendante (INEC), l'ancien général Buhari, 72 ans, est pour l'instant donné vainqueur dans 10 Etats. Le président Jonathan, 57 ans, remporte, lui, le scrutin dans huit autres Etats et dans la capitale fédérale.

M. Buhari a notamment devancé M. Jonathan de 1,7 million de voix dans l'Etat de Kano, le plus peuplé du Nord musulman, qui a été la cible de nombreux attentats du groupe islamiste Boko Haram. Mais M. Jonathan bénéficie d'importants soutiens dans ses fiefs du Sud chrétien, dans un pays aux fractures religieuses et ethniques très marquées.L'annonce des résultats a été interrompue vers 00h30 et doit reprendre ce mardi à 09h00.

Le sud du pays réagit avec violence

Des violences ont commencé à éclater dès dimanche, dans l'Etat pétrolier de Rivers (sud), où le congrès progressiste (APC) de M. Buhari accuse l'INEC et le parti démocratique populaire (PDP) de M. Jonathan de fraudes électorales. Des militants de l'APC, qui réclamaient la tenue de nouvelles élections, ont été dispersés à coups de gaz lacrymogène. Les protestations se sont poursuivies tout au long de la journée de lundi, jusqu'à l'instauration d'un couvre-feu pour la nuit. Le président de l'INEC a promis qu'il examinerait toutes les plaintes. D'autres violences sont redoutées à l'annonce des résultats, comme lors de la présidentielle de 2011, où près d'un millier de personnes avaient été tuées. L'Union africaine (UA) a appelé à recourir "aux moyens légaux existants au cas où il y aurait des contestation des résultats" de ces élections, qui ont, selon elle, respecté "les principes continentaux des élections démocratiques".

Inquiétude des Etats-Unis


Washington et Londres ont de leur côté fait part de leur inquiétude au sujet de "possibles interférences politiques" dans le décompte des voix au niveau régional. En marge des négociations sur le programme nucléaire iranien à Lausanne, le secrétaire d'Etat américain John Kerry et le secrétaire au Foreign Office britannique Philip Hammond ont estimé qu'il n'y a pas "eu pour le moment de manipulation systématique du processus" électoral, mais ont fait état d'"indications inquiétantes que le processus de rassemblement des votes - pour être comptés - peut être sujet à des interférences politiques délibérées". Ces craintes sont "sans fondement" et "il n'y a aucune preuve d'interférence politique", a rétorqué l'INEC. Le porte-parole de campagne de M. Jonathan a qualifié ces propos de "balivernes absolues". Au Nigeria, le vainqueur doit obtenir, outre la majorité des suffrages exprimés, au moins 25% des voix dans les deux tiers des 36 Etats de la fédération auxquels s'ajoute le territoire de la capitale fédérale, Abuja. Le Nigeria, première économie du continent, qui compte 69 millions d'électeurs inscrits sur 173 millions d'habitants, a voté ce week-end pour élire, outre le président, les 109 sénateurs et les 360 députés que compte le Parlement.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PanédmieCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 24 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 24 octobre

HistoireIrak: découverte de pressoirs à vin assyriens vieux de 2.700 ansIrak: découverte de pressoirs à vin assyriens vieux de 2.700 ans

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 23 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 23 octobre

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 22 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 22 octobre

DrameEtats-Unis: Alec Baldwin «dévasté» après son tir fatal lors d’un tournageEtats-Unis: Alec Baldwin «dévasté» après son tir fatal lors d’un tournage

Top