"Nous sommes le peuple": il y a 25 ans, le mur de Berlin vacillait

chargement

commémoration Le 9 octobre 1989, quelque 70'000 personnes manifestaient à Leipzig en ex-RDA pour la liberté. Jeudi soir, des dizaines de milliers de personnes ont commémoré cet épisode qui allait faire vaciller le Mur de Berlin un mois plus tard.

  10.10.2014, 07:59
L'année 89 illumine une tour avoisinante de la place Auguste à Leipzig.

Des dizaines de milliers de personnes ont célébré jeudi soir à Leipzig (est), bougie en main, le 25e anniversaire d'une manifestation dans l'ex-RDA communiste. Elle a fait vaciller le Mur de Berlin, un mois jour pour jour avant son ouverture.

A l'issue d'une journée de commémoration souvent émouvante, la foule s'est retrouvée à la nuit tombée sur la place Auguste, qui il y a 25 ans s'appelait Karl-Marx, où les présidents polonais, hongrois, tchèque et slovaque ont tour à tour salué cet épisode décisif de la fin du bloc communiste.

Puis les manifestants ont refait les 3,6 km sur périphérique de Leipzig, comme l'avaient fait le 9 octobre 1989 quelque 70'000 personnes contre lesquelles, à la surprise générale, Stasi (police politique) et armées est-allemande ou soviétique n'ont pas essayé de lutter.

Ces célébrations se sont déroulées alors que les tensions entre l'Occident et la Russie, sur fond de crise ukrainienne, ont réveillé les pires souvenirs de la Guerre froide, comme l'ont évoqué plusieurs intervenants.

Les ailes de la liberté

Le succès de cette manifestation il y a 25 ans avait donné des ailes aux Allemands de l'Est, qui sont descendus de plus en plus nombreux dans la rue jusqu'à l'annonce, le 9 novembre au soir, qu'ils étaient autorisés à voyager comme ils le voulaient.

"Sans le 9 octobre il n'y aurait pas eu le 9 novembre. La liberté a précédé l'unité", a lancé le président de la république allemand Joachim Gauck, qui était alors pasteur militant des droits de l'homme à Rostock (nord), lors d'une cérémonie officielle dans la Gewandhaus, la salle de concert de Leipzig.

M. Gauck a choisi de commémorer cette soirée "magique", selon lui, alors que l'Allemagne officielle fait cette année plutôt profil bas pour le 25e anniversaire du 9 novembre.

Prières pour la paix

En fin d'après-midi, un service était organisé en l'église Saint-Nicolas, le temple protestant où le pasteur Christian Führer, mort en juin, avait organisé dès 1982 des prières pour la paix. Au début, seule une poignée de fidèles y participaient, mais à l'automne 1989, comme ce jeudi, la foule débordait dans les rues avoisinantes.

La détermination des manifestants qui clamaient "Keine Gewalt" et "Wir sind das Volk" ("pas de violence", "nous sommes le peuple") avait paralysé la redoutable Stasi.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: Swiss menace ses collaborateurs non-vaccinés de licenciementCoronavirus: Swiss menace ses collaborateurs non-vaccinés de licenciement

PolitiqueElections en Allemagne: période d’incertitude sur la future coalitionElections en Allemagne: période d’incertitude sur la future coalition

Incertitude sur la coalition allemande

En Allemagne, le tandem Verts-Libéraux veut s’entendre sur une offre commune pour devenir majoritaires et imposer...

  28.09.2021 06:35
Premium

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 27 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 27 septembre

grèceUn fort séisme en Crète fait un mort et onze blessésUn fort séisme en Crète fait un mort et onze blessés

LégislativesElections en Allemagne: les sociaux-démocrates d’Olaf Scholz l’emportent de peuElections en Allemagne: les sociaux-démocrates d’Olaf Scholz l’emportent de peu

Top