Pérou: les manifestations contre les pollutions d'Xstrata font deux morts

chargement

Violence La compagnie minière zougoise Xstrata est accusée de polluer les cours d'eau au sud du Pérou. Les heurts ont fait deux morts.

  29.05.2012, 07:05
L'état d'urgence a été décrété lundi dans le sud-est du Pérou, après des heurts entre manifestants et forces de l'ordre qui ont fait deux tués et des blessés.

L'état d'urgence a été décrété lundi dans le sud-est du Pérou, après des heurts entre manifestants et forces de l'ordre qui ont fait deux tués et des blessés. Ces affrontements sont intervenus au 8e jour d'un mouvement déclenché contre le groupe zougois Xstrata, accusé de polluer des cours d'eau en exploitant une mine de cuivre.

"Le gouvernement a déclaré l'état d'urgence dans la province d'Espinar, dans la région de Cuzco, afin de sauvegarder la sécurité de la population et la libre-circulation dans cette zone du pays, face aux violentes manifestations qui ont fait deux morts et conduit à la séquestration d'un procureur", a déclaré le Premier ministre péruvien Oscar Valdes.

Cette mesure suspend pendant 30 jours les garanties constitutionnelles concernant la liberté et la sécurité des personnes, ainsi que la liberté de réunion et de circulation dans le territoire, selon le décret.

M. Valdes était accompagné des ministres de l'Intérieur Wilver Calle, de l'Energie et des Mines, Jorge Merino, et de l'Environnement, Manuel Pulgar Vidal.

Appel

Le procureur Hector Herrera, "qui a été retenu par les manifestants, a été remis en liberté pendant la nuit et est arrivé en bonne Santé dans une station de police", a indiqué à la radio RPP la présidente des procureurs de Cusco, Elizabeth Ortiz.

Le Premier ministre a appelé la population d'Espinar à cesser les actes de violences pour dialoguer avec le gouvernement.

Les manifestations ont provoqué lundi "la mort de deux civils, 50 personnes ont été blessées dont 30 policiers, et le procureur de la province d'Espinar, Hector Herrera, a été séquestré", a indiqué le ministre de l'Intérieur.

Il a précisé que les manifestants étaient arrivés près de la mine suisse Xstrata, à bord de 10 véhicules, avant de lancer des pierres et de placer des troncs d'arbres sur la route qui relie la capitale régionale Cuzco à la mine.

Les autorités régionales d'Espinar accusent Xstrata de polluer deux rivières et exigence une étude environnementale.

Critique récemment

Les heurts sont intervenus quand les forces de l'ordre ont voulu disperser les centaines de manifestants qui bloquaient la route. La police a fait usage de gaz lacrymogène.

Le président Ollanta Humala a appelé à la négociation pour éviter la violence, mais les critiques estiment qu'il est de plus en plus prêt à recourir à des mesures autoritaires pour restaurer l'ordre.

Ce mouvement de protestation a été lancé le 21 mai dernier, lorsque les autorités d'Espinar ont dénoncé une apparente pollution chimique des fleuves Salado et Cañipa, proches de la mine Tintaya exploitée par Xstrata.

Elles réclament par ailleurs une augmentation des subsides reversées par le groupe suisse aux communauté locales, réunies sous la bannière du Front de défense d'Espinar.

Plus de 40 blessés au total

Plusieurs affrontements entre protestataires et forces de l'ordre ont déjà fait plus de 20 blessés au total parmi les policiers, selon le colonel Gaston Rodriguez, chef de la police de Cuzco. De son côté, le président du Front de défense d'Espinar, Herbert Huaman, a fait état de 24 blessés parmi les manifestants.

M. Valdez a pointé du doigt lundi des "groupes radicaux" refusant tout dialogue et regretté qu'il n'y ait pas encore eu d'arrestations pour "blocages de routes et agressions contre des policiers", au micro de la radio RPP.

M. Huaman a répondu lundi que la population d'Espinar poursuivrait son combat "jusqu'à ce qu'une commission gouvernementale de haut niveau vienne dialoguer et résoudre le problème écologique qui affecte la région". Selon lui, plusieurs vaches et moutons sont morts après s'être abreuvés dans un cours d'eau proche de la mine de Tintaya.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 26 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 26 octobre

TensionsSoudan: le premier ministre renversé ramené chez luiSoudan: le premier ministre renversé ramené chez lui

enquêteCinéma – Tir mortel d’Alec Baldwin: assistant déjà licencié pour un accident avec une armeCinéma – Tir mortel d’Alec Baldwin: assistant déjà licencié pour un accident avec une arme

coutumesJapon: la princesse Mako s’est mariée après une longue controverseJapon: la princesse Mako s’est mariée après une longue controverse

réseaux sociauxFake news: YouTube suspend la chaîne du président brésilien Bolsonaro pour une semaineFake news: YouTube suspend la chaîne du président brésilien Bolsonaro pour une semaine

Top