Présidentielle américaine: en baisse dans les sondages, Trump remplace son directeur de campagne

chargement

Remaniement A moins de quatre mois des élections, Donald Trump a changé le directeur de sa campagne. Le président, critiqué de toutes parts pour sa gestion de la crise sanitaire, a remplacé Brad Parscale par Bill Stepien.

 16.07.2020, 07:20
Cette réorganisation intervient alors que le 45e président des Etats-Unis est critiqué de toutes parts pour ses atermoiements face à la crise sanitaire. (archives)

A la peine dans les sondages et fragilisé par le coronavirus, le président américain Donald Trump a remanié mercredi l’équipe en charge de sa campagne pour sa réélection, à moins de quatre mois du scrutin. Il a notamment choisi un nouveau directeur de campagne.

«Je suis ravi d’annoncer que Bill Stepien a été promu au poste de directeur de la campagne Trump», a écrit le président dans une déclaration publiée sur les réseaux sociaux. M. Stepien était jusqu’à présent chef de campagne adjoint.

 

 

L’ancien titulaire du poste, «Brad Parscale, qui est avec moi depuis très longtemps et a dirigé nos stratégies numériques et statistiques, conservera ce rôle, et sera conseiller principal de la campagne», a déclaré Donald Trump.

Depuis plusieurs semaines, Washington bruissait d’éventuels changements au sein de son équipe et spéculait sur le devenir de Brad Parscale, qui avait été nommé directeur de campagne dès février 2018.

Neuf points de retard

Cette réorganisation intervient alors que le 45e président des Etats-Unis est critiqué de toutes parts pour ses atermoiements face à la crise sanitaire, au moment où les nouvelles contaminations au Covid-19 explosent dans le pays.

Cherchant à rebondir, Donald Trump avait organisé une grande réunion de campagne à Tulsa, dans l’Oklahoma, à la fin juin, mais celle-ci s’était révélée un fiasco, avec de nombreuses rangées de sièges vides et des contaminations en hausse dans la ville deux semaines plus tard.

A lire aussi : Présidentielle américaine – Coronavirus: Joe Biden annonce qu’il n’organisera pas de meetings électoraux

Depuis, celui qui a depuis toujours beaucoup misé sur ses performances sur les estrades de campagnes devant des partisans chauffés à blanc, a dû repousser l’organisation d’un nouveau meeting au début juillet, officiellement en raison d’une «grosse tempête».

Le candidat démocrate et ancien vice-président Joe Biden profite, lui, de la situation: il devance le président républicain de neuf points de pourcentage dans la moyenne des sondages nationaux effectuée par le site RealClearPolitics.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AmbitionPrésidentielle américaine: le rappeur Kanye West se déclare candidatPrésidentielle américaine: le rappeur Kanye West se déclare candidat

FrasqueÉtats-Unis: la nouvelle affaire qui fait vaciller TrumpÉtats-Unis: la nouvelle affaire qui fait vaciller Trump

MusiquePrésidentielle américaine: les Rolling Stones menacent Trump d’action en justicePrésidentielle américaine: les Rolling Stones menacent Trump d’action en justice

PolémiquePrésidentielle américaine: Joe Biden dément les accusations d'agression sexuellePrésidentielle américaine: Joe Biden dément les accusations d'agression sexuelle

Top