Présidentielle américaine: Trump fait un pas de plus vers l’acceptation de sa défaite

chargement

Etats-Unis Donald Trump continue de parler de fraude massive lors des élections présidentielles. Cependant, il se dit prêt à quitter la Maison Blanche si la victoire de Joe Biden est confirmée.

  27.11.2020, 07:40
Donald Trump a indiqué qu'il quittera la Maison Blanche si la victoire de Joe Biden est confirmée.

Donald Trump a déclaré pour la première fois jeudi qu’il quitterait la Maison Blanche si la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle du 3 novembre était confirmée. Il a ainsi franchi un pas supplémentaire vers la reconnaissance de sa défaite.

Le président américain venait de présenter ses vœux aux forces armées pour la grande fête américaine de Thanksgiving lorsqu’il a été interpellé par des reporters.

 

 

Est-il prêt à admettre formellement sa défaite si le collège des grands électeurs confirme «que le démocrate Joe Biden sera le prochain» président américain? «Ce sera quelque chose de très difficile à accepter, parce que nous savons qu’il y a eu une fraude massive», a-t-il répondu.

Quittera-t-il alors la Maison Blanche le 20 janvier, jour de la prestation de serment du prochain président des Etats-Unis? «Bien sûr que je le ferai. Et vous le savez», a-t-il répondu du bout des lèvres.

Infrastructure «d’un pays du tiers-monde»

Ces mots, dans la bouche de Donald Trump, ont de l’importance, car son refus d’admettre la victoire de son adversaire est unique dans l’histoire du pays. Même si le passage de relais entre lui et Joe Biden au début de l’an prochain ne faisait déjà plus guère de doute.

Le collège des grands électeurs se réunira le 14 décembre pour désigner officiellement le vainqueur de l’élection. Ce«devrait être une formalité» té.

Jusqu’ici, tous les recours judiciaires introduits parle président sortant ont échoué. Et les Etats-clés de cette élection, les uns après les autres, en certifient les résultats.

 

 

Donald Trump a encore affirmé jeudi que l’infrastructure électorale des Etats-Unis était celle d’«un pays du tiers-monde». Mais il n’a apporté aucune preuve ou élément concret à l’appui de ses accusations de triche à l’égard des démocrates.

Joe Biden, ancien vice-président de Barack Obama, a remporté 306 grands électeurs contre 232 à Donald Trump. Il a construit sa victoire en arrachant plusieurs vieux bastions démocrates conquis en 2016 par Donald Trump, comme la Pennsylvanie, le Michigan et le Wisconsin.

Début de la transition

Déjà lundi soir dernier, Donald Trump avait été contraint de donner son feu vert au lancement du processus de transition entre son administration et celle du président élu. Joe Biden a désormais accès aux dossiers, à des financements et reçoit les briefings des services de renseignements américains.

Le démocrate a également accès aux informations concernant la pandémie de Covid-19 et l’état d’avancement des différents projets de vaccins.

 

 

La gestion très critiquée de la crise sanitaire, dans les derniers mois d’une présidence tumultueuse, avait joué un rôle clé dans la défaite électorale de Donald Trump. La pandémie a fait plus de 260’000 morts aux Etats-Unis, le bilan le plus lourd au monde.

Sans attendre, Joe Biden, 78 ans, a aussi commencé à préparer son arrivée à la Maison Blanche, en annonçant les premières nominations de son futur gouvernement. Plusieurs personnalités ayant servi sous Barack Obama en feront partie, comme Antony Blinken, futur chef de la diplomatie.

Pour Donald Trump, Joe Biden doit prouver l’absence de fraude

Donald Trump s’est fendu vendredi d’un nouveau tweet remettant une fois de plus en question la légitimité du président élu des Etats-Unis, le démocrate Joe Biden. Ce dernier a gagné la présidentielle contre l’ancien magnat de l’immobilier.

«Biden ne pourra entrer à la Maison-Blanche comme président que s’il peut prouver que ses ‘’80’000’000 voix’’ ridicules n’ont pas été obtenues de manière frauduleuse ou illégale», affirme Donald Trump dans ce nouveau tweet. «Quand vous voyez ce qui s’est passé à Detroit, Atlanta, Philadelphie et Milwaukee, une fraude électorale massive, il a un gros problème insoluble!», poursuit le 45e président des Etats-Unis.

Ce tweet publié au lendemain de la Thanksgiving, importante fête aux Etats-Unis, intervient après que Donald Trump eut pourtant fait un pas supplémentaire vers l’acceptation de sa défaite. 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PouvoirPrésidentielle américaine: Trump donne son feu vert à une transition avec BidenPrésidentielle américaine: Trump donne son feu vert à une transition avec Biden

PrésidentEtats-Unis: Biden va commencer à dévoiler son gouvernement malgré TrumpEtats-Unis: Biden va commencer à dévoiler son gouvernement malgré Trump

TensionsPrésidentielle américaine: sa victoire confirmée en Géorgie, Biden juge Trump irresponsablePrésidentielle américaine: sa victoire confirmée en Géorgie, Biden juge Trump irresponsable

Etats-UnisPrésidentielle américaine: rassemblement pro-Trump à Washington pour réclamer «4 ans de plus»Présidentielle américaine: rassemblement pro-Trump à Washington pour réclamer «4 ans de plus»

Manifestation pro-Trump à Washington

Des partisans de Trump se sont réunis à Washington pour réclamer «4 ans de plus». Ils dénoncent une fraude massive lors...

  14.11.2020 19:27

PardonEtats-Unis: Trump gracie Michael Flynn, son ancien conseiller qui avait menti au FBIEtats-Unis: Trump gracie Michael Flynn, son ancien conseiller qui avait menti au FBI

Top