Qatar: 165 vaches laitières arrivent par avion afin d'éviter une pénurie de lait

chargement

Qatar Pour faire face à l'embargo auquel il est soumis depuis le 5 juin, le Qatar a décidé d'importer des vaches. Elles sont destinées à la production de lait et de viande. Le premier troupeau, composé de 165 bêtes, est arrivé par voie aérienne aujourd'hui, en provenance de Budapest.

  12.07.2017, 19:13
D'ici au mois d'août, 4000 vaches devraient arriver au Qatar par la voie des airs.

Le premier troupeau de vaches, transportées par voie aérienne, est arrivé au Qatar. Elles produiront du lait destiné à atténuer les effets de l'embargo imposé à ce riche émirat gazier par ses voisins.

Les 165 vaches de la race Holstein, venant de Budapest, font partie d'un lot de 4000 vaches qui seront importées au Qatar et transportées par air d'ici au mois d'août. Avant d'arriver mercredi dans une ferme à 80km au nord de Doha, les Holstein ont voyagé mardi à bord d'un avion cargo de Qatar Airways.

Le troupeau est au centre d'un intérêt spécial de la presse et génère un sentiment de fierté au Qatar, qui voit dans l'opération un autre signe de défi du pays à ses voisins.

"Nous avons 165 Holstein, toutes hautement sélectionnées pour produire du lait", a déclaré aux journalistes John Dore, un responsable de Baladna Livestock Production qui gère l'opération. "Il y 35 vaches qui produisent déjà du lait et il y en a 130 qui vont mettre bas dans deux à trois semaines", a-t-il ajouté.

 

 

Lait turc

Les vaches importées sont destinées à la production de lait et de viande. "La production locale couvre actuellement 10 à 15% des besoins", a expliqué M. Dore. "Auparavant, la plus grosse partie du lait provenait d'Arabie saoudite et des Emirats arabes unis".

"Pour le moment, les besoins sont couverts par la Turquie. Le lait turc est apprécié même si la qualité n'est pas égale à celle de la production locale", a-t-il dit.

L'idée de l'opération est venue de la firme locale Power International. Son patron Moutaz al-Khayatt a indiqué à Bloomberg qu'une fois les 4000 vaches importées, elle assureraient 30% des besoins du pays en lait frais.

>> A lire aussi: Crise dans le Golfe: Ryad et ses alliés maintiennent leurs sanctions contre le Qatar

Relations rompues

Le 5 juin, l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis et l'Egypte ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar et lui ont imposé des sanctions économiques, en l'accusant de soutenir le "Terrorisme". Le Qatar nie ces accusations.

L'Arabie saoudite a fermé le seul poste frontalier terrestre de l'émirat qui dépendait lourdement de cette voie pour ses importations alimentaires, notamment de lait saoudien.

 

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

crise dans le golfeQatar: l'Arabie Saoudite et ses alliés vont débuter les sanctionsQatar: l'Arabie Saoudite et ses alliés vont débuter les sanctions

Crise dans le GolfeCrise dans le Golfe: Ryad et ses alliés maintiennent leurs sanctions contre le QatarCrise dans le Golfe: Ryad et ses alliés maintiennent leurs sanctions contre le Qatar

DIVERGENCESCrise dans le Golfe: le président iranien apporte son soutien au QatarCrise dans le Golfe: le président iranien apporte son soutien au Qatar

DiplomatieDiplomatie: le Qatar accusé de soutien au terrorisme par plusieurs pays du Golfe et l'EgypteDiplomatie: le Qatar accusé de soutien au terrorisme par plusieurs pays du Golfe et l'Egypte

Top