Royaume-Uni: en tête du scrutin européen, le Parti du Brexit échoue à rentrer au Parlement

chargement

Elections Le Parti du Brexit, qui était arrivé largement en tête des élections européennes en mai, n’a pas réussi à faire son entrée au Parlement britannique. Lors d’une élection législative, la place leur a été prise par le parti des Travaillistes.

 07.06.2019, 07:17
Mike Greene, à gauche, le candidat du Parti du Brexit, accompagné de Nigel Farage, président de ce nouveau parti.

Le Parti du Brexit de Nigel Farage s’est incliné vendredi matin face au parti travailliste à l’issue d’une élection législative partielle à Peterborough (est de l’Angleterre). Il échoue ainsi à remporter son premier siège au Parlement britannique.

Son candidat, Mike Green, un entrepreneur local, est arrivé en deuxième position avec près de 29% des voix, derrière le Labour, qui a obtenu environ 31% des suffrages. Le parti travailliste, pourtant en déclin à Peterborough, parvient ainsi à conserver son siège au Parlement de Westminster, où il est la principale force d’opposition.

 

 

Le parti conservateur au pouvoir est sorti troisième du scrutin (21% des voix), devant les Libéraux-Démocrates (12%). C’est un revers pour le Parti du Brexit, fondé il y a quelques mois et arrivé largement en tête du scrutin européen fin mai, avec 31,6% des voix.

 

 

A Peterborough, le parti europhobe et populiste avait fait encore mieux, raflant 38% des suffrages, largement devant le Labour (17%), les centristes pro-EU du Lib-Dem (15%), les conservateurs n’arrivant qu’en quatrième position avec 11%, à égalité avec les Verts.

Occasion manquée

Depuis ce triomphe, Nigel Farage rêve de renverser le système bipartisan entre conservateurs et travaillistes qui domine la vie politique au Royaume-Uni.

 

 

«Notre establishment politique a été mortifié par ce qui s’est passé» lors des européennes, avait ainsi déclaré cet apôtre du Brexit et partisan d’une rupture nette avec l’UE, lors d’une visite de soutien samedi à son candidat Mike Green.

«Mais d’une certaine façon, ce qui se passe ici jeudi est encore plus grand»: c’est «l’occasion d’écrire le prochain chapitre de cette grande histoire», avait-il ajouté au sujet de l’élection à Peterborough.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

justiceRoyaume-Uni: favori pour succéder à Theresa May, Boris Johnson au tribunal pour ses mensonges sur le BrexitRoyaume-Uni: favori pour succéder à Theresa May, Boris Johnson au tribunal pour ses mensonges sur le Brexit

emploiBrexit: même en cas de sortie sans accord de l'UE, les Britanniques pourront continuer à travailler en SuisseBrexit: même en cas de sortie sans accord de l'UE, les Britanniques pourront continuer à travailler en Suisse

BrexitBrexit: Bruxelles donne six mois de plus au Royaume-Uni pour réussir sa sortieBrexit: Bruxelles donne six mois de plus au Royaume-Uni pour réussir sa sortie

Top