Salah Abdeslam inculpé pour "meurtres terroristes"

chargement

Attentats de Paris Salah Abdeslam, suspect-clé des attentats de Paris, a été inculpé de "meurtres terroristes et participation aux activités d'un groupe terroriste" dans l'enquête sur les attaques du 13 novembre. Il refusera par ailleurs son extradition vers la France.

  19.03.2016, 15:24
"Je peux vous annoncer qu'on refusera son extradition vers la France" a déclaré Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam.

Salah Abdeslam, suspect-clé des attentats de Paris, a été inculpé de "meurtres terroristes et participation aux activités d'un groupe terroriste" dans l'enquête sur les attaques du 13 novembre. Un complice arrêté en même temps a écopé des mêmes chefs d'accusation.

Ce complice, "le soi-disant Monir Ahmed Alaaj alias Amine Choukri", arrêté en même temps que lui vendredi à Bruxelles, a également été placé en détention, a précisé le parquet de Bruxelles dans un communiqué.

Un troisième homme, Abid A., arrêté vendredi comme Abdeslam et Choukri, a de son côté été inculpé de "participation aux activités d'un groupe terroriste et recel de criminels". "En revanche, Djemila M. a été inculpée de recel de criminels mais pas privée de sa liberté", poursuit le communiqué.

Une autre femme a été libérée sans qu'aucune charge ne soit retenue contre elle.

Extradition refusée

Salah Abdeslam, suspect clé des attentats de Paris, refusera son extradition vers la France, a auparavant annoncé son avocat, Sven Mary.

"Ce n'est pas parce qu'il refuse qu'il ne sera pas remis", a expliqué de son côté l'avocate française Florence Rouas-Elbazis. "Mais cela peut entraîner un délai supplémentaire".

Pour décider d'autoriser sa remise à la justice française, les magistrats belges ne devront pas examiner le fond du dossier mais uniquement statuer sur le respect de la procédure en vigueur.

"Alité"

Salah Abdeslam, arrêté vendredi dans la commune bruxelloise de Molenbeek après quatre mois de cavale, est "alité" car il a été "blessé par balle à la jambe", a précisé Me Mary, l'un des ténors du barreau de Bruxelles choisi vendredi par la famille du suspect pour le défendre, et qui l'a rencontré "10 minutes" samedi.

Interrogé par la foule de journalistes pour savoir si son client confirmait avoir été présent à Paris le 13 novembre, jour des attentats qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés, Me Mary a répondu: "Il y était".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Attentats de ParisAttentats de Paris: Salah Abdeslam placé en garde à vue à BruxellesAttentats de Paris: Salah Abdeslam placé en garde à vue à Bruxelles

Attentats de ParisSalah Abdeslam a quitté l'hôpital Saint-Pierre de BruxellesSalah Abdeslam a quitté l'hôpital Saint-Pierre de Bruxelles

Top