Serbie - Radovan Karadzic acquitté de génocide dans certaines municipalités

chargement

Justice L'ancien chef politique des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic a été acquitté aujourd'hui du génocide commis dans certaines municipalités de Bosnie en 1992.

  28.06.2012, 15:40
Radovan Karadzic reste accusé du massacre de Srebrenica et de neuf autres chefs de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre commis durant la guerre de Bosnie entre 1992 et 1995.

A l'issue de la présentation des éléments de preuve de l'accusation, le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY). a acquité Radovan Karadzic.

Les magistrats ont estimé que les accusations de génocide porté à son encontre pour des crimes commis par les forces bosno-serbes dans plusieurs municipalités de Bosnie en 1992 n'étaient pas suffisamment étayées.

"La chambre fait en partie droit à la requête de l'accusé et prononce l'acquittement du premier chef de l'acte d'accusation et rejette le reste de la requête", a déclaré le juge sud-coréen O-Gon Kwon lors d'une audience publique à La Haye.

Radovan Karadzic reste accusé du massacre de Srebrenica, qui constitue un génocide, et de neuf autres chefs de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre commis durant la guerre de Bosnie entre 1992 et 1995.

La défense avait demandé, lors d'une audience le 11 juin, l'acquittement de Radovan Karadzic pour les onze chefs d'accusation de génocides, crimes contre l'humanité et crimes de guerre dont il doit répondre.

Le règlement du TPIY prévoit que la défense peut demander l'acquittement de l'accusé après la présentation des éléments de preuve de l'accusation et avant le début de celle de la défense.

Radovan Karadzic, 66 ans, est accusé de crimes durant la guerre de Bosnie, qui avait fait 100.000 morts et 2,2 millions de déplacés entre 1992 et 1995.

L'accusation avait achevé la présentation de ses éléments de preuve le 25 mai. La défense doit commencer à présenter les siens le 16 octobre.

Le procès de Radovan Karadzic, arrêté en juillet 2008 à Belgrade après s'être caché pendant treize ans, s'était ouvert en octobre 2009. L'accusé plaide non coupable et se défend seul.

Les avocats du président de l'autoproclamée République serbe de Bosnie (1992-1995) demandaient également le rejet des dix autres chefs d'inculpation retenus contre leur client, dont le massacre de 8.000 hommes et adolescents musulmans en juillet 1995 à Srebrenica et le siège de Sarajevo.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 27 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 27 octobre

POLITIQUEPortugal: le budget du gouvernement rejeté, élections en vuePortugal: le budget du gouvernement rejeté, élections en vue

HomicideBrésil: un Suisse de 59 ans abattu par ballesBrésil: un Suisse de 59 ans abattu par balles

Un Suisse abattu par balles au Brésil

Selon un média régional, un Suisse résidant dans la petite ville brésilienne de Goianesia a été tué la semaine dernière...

  27.10.2021 15:12

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 26 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 26 octobre

TensionsSoudan: le premier ministre renversé ramené chez luiSoudan: le premier ministre renversé ramené chez lui

Top