Slovaquie: Zuzana Caputova devient la première femme présidente du pays

chargement

Elections Zuzana Caputova est devenue la première femme présidente de la Slovaquie. L'avocate libérale est arrivée au pouvoir en 2017 avec un programme réformiste.

 31.03.2019, 08:23
Les analystes comparent Mme Caputova au président français Emmanuel Macron, un outsider arrivé au pouvoir en 2017 avec un programme réformiste.

L'avocate libérale Zuzana Caputova va devenir la première femme cheffe de l'Etat slovaque. Au deuxième tour de l'élection présidentielle, la militante anti-corruption obtient 58% des voix, selon les résultats portant sur 91% des bureaux de vote.

"Pas de souci. Tout ira bien", a déclaré Mme Caputova peu après l'arrivée des premiers résultats partiels. Son rival Maros Sefcovic, soutenu par le pouvoir est crédité de 42,19% des voix, détaille samedi soir l'Office des statistiques. "Je viens d'appeler Mme Caputova pour la féliciter de sa victoire. Je lui envoie un bouquet de fleurs parce que la première femme présidente de la Slovaquie mérite un bouquet", a déclaré M. Sefcovic aux journalistes.

 

 

Son élection peut s'expliquer, selon les experts, par une vague de mécontentement populaire face au pouvoir en place après l'assassinat du journaliste d'investigation Jan Kuciak et de sa fiancée l'an dernier. Le journaliste s'apprêtait à publier un article sur les liens présumés entre des hommes politiques slovaques et la mafia italienne.

La juriste de 45 ans avait participé à l'époque, avec des milliers des Slovaques, à des manifestations d'une ampleur inédite qui ont mis à mal le gouvernement du parti Smer-SD. Elles ont entraîné la démission du Premier ministre Robert Fico, qui reste cependant chef du parti et allié du Premier ministre actuel.

Jusqu'à présent, cinq personnes ont été interpellées, dont le commanditaire présumé du meurtre - un multimillionnaire qui entretiendrait des liens avec Smer-SD. Jeudi, le Parlement européen a appelé la Slovaquie à poursuivre l'enquête "y compris sur toutes les connexions politiques possibles". Les députés européens se sont déclarés "préoccupés par les présomptions de corruption, de conflits d'intérêts, d'impunité (...) dans les cercles du pouvoir slovaque".

"Seul choix possible"

Les analystes comparent Mme Caputova au président français Emmanuel Macron, un outsider arrivé au pouvoir en 2017 avec un programme réformiste. Les promesses électorales de la candidate, divorcée et mère de deux enfants, incluent la protection de l'environnement, le soutien aux personnes âgées et une réforme de la justice qui priverait "les procureurs et la police de toute influence politique".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 28 févrierCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 28 février

live
pandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 27 févrierCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 27 février

ENQUETEFrance: deux frères en garde à vue après le meurtre d’un adolescent à BondyFrance: deux frères en garde à vue après le meurtre d’un adolescent à Bondy

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 26 févrierCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 26 février

JusticeAffaire Khashoggi: le prince héritier saoudien accusé d’avoir «validé» l’assassinatAffaire Khashoggi: le prince héritier saoudien accusé d’avoir «validé» l’assassinat

Top