Syrie: les casques bleus du Golan sont sains et saufs, dit l'ONU

chargement

conflit syrien Les 44 casques bleus retenus selon les Etats-Unis par la branche syrienne d'Al-Qaïda, sont "en bonne santé", a fait savoir vendredi l'ONU. Ils ont été capturés jeudi sur le plateau du Golan, en Syrie.

  30.08.2014, 08:43
Les membres de la force des Nations unies chargée d'observer le désengagement n'a pas encore eu de contacts avec ses casques bleus.

Les 44 casques bleus fidjiens capturés jeudi sur le plateau du Golan, en Syrie, par un groupe armé combattant l'armée syrienne, sont "en bonne Santé", a fait savoir vendredi l'ONU. Selon les Etats-Unis, ils sont détenus par le Front al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda.

La force des Nations unies chargée d'observer le désengagement (UNDOF) "a été informée que l'intention de ceux qui détiennent les casques bleus était de les éloigner d'une zone de combat pour les mettre en sécurité", lit-on dans un communiqué.

"L'UNDOF n'a pas encore eu de contacts avec ses casques bleus", a précisé un porte-parole. En revanche, elle a été "en contact régulier" avec les 72 Philippins bloqués par les rebelles. Eux non plus "n'ont pas été blessés et sont en bonne santé".

Négociations en cours

L'ONU négociait tous azimuts vendredi pour obtenir la libération des casques bleus. Elle s'est notamment tournée "vers des Etats qui pourraient avoir une certaine influence sur les rebelles armés pour les inciter à libérer sains et saufs les soldats de la paix".

Israël a pris le plateau du Golan à la Syrie en 1967 et les deux pays sont depuis toujours officiellement en guerre. Un cessez-le-feu formalisé en 1974 a instauré une zone de séparation à laquelle l'armée syrienne n'a pas accès.

L'UNDOF est chargée de surveiller cette étroite zone de séparation qui s'étend sur environ 70 km. Cette force, comptant 1223 hommes, est composée de soldats originaires des Fidji, d'Inde, d'Irlande, du Népal, des Pays-Bas et des Philippines. Son mandat vient d'être renouvelé pour six mois, jusqu'au 31 décembre 2014.

Des casques bleus de l'ONU ont été faits prisonniers à plusieurs reprises depuis le début de la guerre civile en Syrie en 2011. Ils ont à chaque fois été libérés sains et saufs.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 15 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 15 octobre

CriminalitéGrande-Bretagne: un député conservateur poignardé à mortGrande-Bretagne: un député conservateur poignardé à mort

EnquêteAttaque à l’arc en Norvège: la santé mentale de l’auteur en questionAttaque à l’arc en Norvège: la santé mentale de l’auteur en question

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 14 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 14 octobre

EnquêteAttaque à l’arc en Norvège: un «acte terroriste», selon les services de sécuritéAttaque à l’arc en Norvège: un «acte terroriste», selon les services de sécurité

Top