Syrie: reprise des bombardements sur la ville de Douma, au moins 27 civils tués

chargement

Ghouta Vendredi, Douma, ville syrienne de la Ghouta orientale, a été la cible de 42 raids aériens. Au total, on dénombre quelque 27 morts parmi les civils, dont cinq enfants, ainsi qu'une quarantaine de blessés. Un accord visant à évacuer la ville est toujours en suspens.

 06.04.2018, 18:52
Quarante-deux raids aériens ont touché plusieurs endroits de la ville de Douma, dont certains auraient été lancés par l'aviation russe.

Des frappes aériennes ont été menées vendredi sur la ville de Douma, dernier bastion tenu par les rebelles syriens dans la Ghouta orientale, ont rapporté la télévision publique syrienne et une ONG. Au moins 27 civils ont été tués.

"Quarante-deux raids aériens ont touché plusieurs endroits de la ville de Douma, dont certains auraient été lancés par l'aviation russe", a indiqué le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane. Il a fait état de la mort de 27 civils, dont 5 enfants, et de 40 blessés.

 

 

L'agence officielle Sana a affirmé de son côté que l'aviation syrienne avait lancé des frappes en représailles à des "tirs de roquettes" de rebelles contre "des quartiers résidentiels à Dahiyat al-Assad (la Banlieue d'Assad) et le barrage d'Al-Wafidine". Selon la télévision publique, des troupes de la Garde républicaine syrienne ont par ailleurs lancé vendredi une incursion à Douma.

Accord d'évacuation en suspens

Ces bombardements interviennent alors qu'un accord d'évacuation des rebelles de cette poche rebelle a achoppé jeudi sur des divisions internes au sein du groupe Jaich al-Islam. L'aile dure du mouvement refuse catégoriquement de quitter la ville.

 

 

Environ 20 bus affrétés par le régime de Bachar al-Assad ont pénétré dans la zone de Douma, avant de rebrousser chemin. Le groupe rebelle islamiste Jaich al-Islam, qui tient encore Douma, n'a jamais confirmé avoir conclu un tel accord d'évacuation.

Environ 4000 combattants et leurs familles ont pourtant déjà été transférés vers le nord de la Syrie depuis lundi. Mais la faction rebelle est restée murée dans un silence total, tiraillée entre les partisans et opposants à ce départ organisé.

 

 

Selon M. Abdel Rahmane, "l'ancien accord avec la Russie a été suspendu" jeudi, et des négociations "se poursuivent pour définir une nouvelle mouture". Et de préciser qu'"il s'est avéré que sur les 10'000 combattants de Jaich al-Islam, plus de 4000 refusent catégoriquement de sortir".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

conflit syrienSyrie: un convoi d'aide alimentaire est entré dans la Ghouta orientaleSyrie: un convoi d'aide alimentaire est entré dans la Ghouta orientale

GUERRESyrie: l'armée turque près d'Afrine, plus de 1'000 morts dans la GhoutaSyrie: l'armée turque près d'Afrine, plus de 1'000 morts dans la Ghouta

conflit syrienSyrie: livraison d'aides à la Ghouta orientale malgré les bombardementsSyrie: livraison d'aides à la Ghouta orientale malgré les bombardements

Top