21.08.2017, 07:50

Technologies: nouvel appel pour une réglementation contre les robots tueurs

chargement
Les technologies d'intelligence artificielle pourraient devenir des armes utilisées par des dictateurs et des terroristes.

Intelligence artificielle Des responsables d'entreprises spécialisées dans l'intelligences artificielles ont écrit une lettre ouverte aux Nations Unies pour une convention sur les armes. Ils mettent en gardent contre les dangers du détournement de l'intelligence artificielle pour créer des robots à usage de guerre.

Une centaine de responsables d'entreprises de robotique ou spécialisées dans l'intelligence artificielle, dont le milliardaire Elon Musk, ont écrit une lettre ouverte aux Nations Unies pour mettre en garde contre les dangers des armes autonomes, surnommées "robots tueurs".

Les "armes offensives (destinées à tuer, NDLR) autonomes (...) permettront des conflits armés à une échelle jamais vue auparavant et à des vitesses difficiles à concevoir pour les humains", peut-on lire dans cette lettre ouverte à la convention des Nations Unies sur les armes.

Parmi les signataires, figurent Elon Musk, patron du constructeur de voitures électriques et partiellement autonomes Tesla, ou encore de l'entreprise spatiale SpaceX, ou encore Mustafa Suleyman, de la société britannique DeepMind, détenue par Google et spécialisée dans l'intelligence artificielle.

"En tant qu'entreprises mettant au point les technologiques d'intelligence artificielle et de robotique qui pourraient être détournées pour développer des armes autonomes, nous nous sentons particulièrement responsables pour tirer le signal d'alarme" nous disent-ils. "Elles peuvent être des armes terrifiantes, des armes que des dictateurs et des terroristes utilisent contre des populations innocentes, et des armes piratées à des fins funestes", déclarent encore les signataires. 

 

Peu de temps

"Nous n'avons pas beaucoup de temps pour agir. Une fois ouverte cette boîte de Pandore, elle sera difficile à refermer. C'est pourquoi nous (vous) implorons de trouver le moyen de nous protéger de ces dangers", écrivent encore les signataires, originaires du monde entier.

L'ONU se penche depuis 2013 sur ce type d'armes et des réunions sur le sujet devaient avoir lieu à partir de lundi à Genève, réunions finalement annulées et reportées à novembre, selon le site internet des Nations Unies.

En 2015, plusieurs milliers de chercheurs et personnalités avaient déjà lancé un appel pour l'interdiction des "armes offensives autonomes".

Elon Musk, qui est membre du Future of Life Institute, de même que le célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawking, met régulièrement en garde contre "les dangers" de l'intelligence artificielle, citant en particulier les "robots tueurs".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SexismeGoogle: un salarié considère les femmes biologiquement inaptes à la technologieGoogle: un salarié considère les femmes biologiquement inaptes à la technologie

AnimauxTechnologies: un programme informatique permet de savoir si les moutons sont malheureuxTechnologies: un programme informatique permet de savoir si les moutons sont malheureux

Silicon ValleyTechnologies: elle jette un vieil ordinateur Apple valant 200'000 dollarsTechnologies: elle jette un vieil ordinateur Apple valant 200'000 dollars

TechnologieTechnologie: les 7 métiers que les robots intelligents vont nous voler en premierTechnologie: les 7 métiers que les robots intelligents vont nous voler en premier

Top