Turquie: conversation privée d'Erdogan sur Youtube

chargement

Turquie Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé mardi "une attaque perfide", après la diffusion sur YouTube d'un enregistrement sonore présenté comme une conversation entre lui et son fils. Dans ce dialogue, il lui demande de faire disparaître une forte somme d'argent.

  25.02.2014, 15:54
Une réunion extraordinaire du gouvernement a été mise en place, après la diffusion de la vidéo.

Lors d'un discours devant les élus du Parti pour la justice et le développement (AKP), le premier ministre truc Recep Tayyip Erdogan a présenté un enregistrement de onze minutes rendu public lundi soir sur YouTube comme un "montage éhonté". "Le peuple ne croit pas à ces mensonges", a-t-il lancé, dénoncant "une attaque perfide".

L'opposition a demandé à M. Erdogan de quitter le pouvoir. "Le gouvernement doit immédiatement démissionner, il a perdu toute légitimité", a lancé Haluk Koç, un vice-président de la principale force d'opposition (Parti républicain du peuple, CHP), après une réunion urgente dans la nuit de lundi à mardi.

Réaction d'Erdogan

Dans une allusion voilée au réseau Hizmet ("Service") du prédicateur exilé Fethullah Gülen, allié devenu rival du Premier ministre, M. Erdogan a accusé ses ennemis d'avoir écouté des conversations au plus haut niveau de l'Etat. "Ils sont même en train d'écouter les téléphones cryptés", a-t-il dit.

"Nous allons révéler point par point toutes les ignominies de cette organisation parallèle et allons tellement faire honte à ses compagnons de route qu'ils n'oseront plus sortir dans la rue", a ajouté le Premier ministre.

Ses services ont affirmé que les enregistrements diffusés sur YouTube étaient des faux et que leurs auteurs devraient en répondre devant la loi. Reuters n'a pas été en mesure d'en vérifier l'authenticité.

30 millions d'euros

La voix attribuée à Recep Tayyip Erdogan dit à celui qui est présenté comme son fils Bilal de faire disparaître de chez lui d'importantes sommes d'argent, le jour où éclatait une enquête pour corruption qui a éclaboussé le gouvernement, à la mi-décembre.

Selon plusieurs responsables du gouvernement, l'enregistrement, dans lequel la voix attribuée à Bilal Erdogan dit qu'il lui reste à faire disparaître 30 millions d'euros, a été fabriqué à partir d'éléments pris hors contexte.

"On a écouté le Premier ministre, on a écouté le chef du renseignement, des ministres et beaucoup d'autres", a déclaré l'un des responsables. "On écoute les conversations téléphoniques pendant 18 mois, on vous écoute et puis on sélectionne deux ou trois phrases à partir de ces 18 mois d'enregistrements."

Elections locales en vue

Mais dans l'opposition, Faruk Logoglu, vice-président du Parti républicain du peuple a dit n'avoir aucun doute quant à l'authenticité des enregistrements.

M. Erdogan a tenu une réunion extraordinaire avec le vice-Premier ministre Besir Atalay, le ministre de l'Intérieur Ekfan Ala et le chef des services de renseignement Hakan Fidan après la diffusion des enregistrements.

Ils font surface deux jours après l'entrée officielle en campagne de l'AKP pour les élections locales de la fin mars, alors que le gouvernement accuse Hizmet et Fethullah Gülen d'avoir créé un "Etat parallèle", en s'appuyant sur ses relais dans la justice et la police, afin de renverser le pouvoir actuel.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: Genève Aéroport supprime une vingtaine de postesCoronavirus: Genève Aéroport supprime une vingtaine de postes

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 23 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 23 octobre

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 22 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 22 octobre

DrameEtats-Unis: Alec Baldwin «dévasté» après son tir fatal lors d’un tournageEtats-Unis: Alec Baldwin «dévasté» après son tir fatal lors d’un tournage

JusticeFrance: le complotiste Rémy Daillet inculpé pour projet de coup d’Etat et attentatsFrance: le complotiste Rémy Daillet inculpé pour projet de coup d’Etat et attentats

Le complotiste Rémy Daillet inculpé

Figure des milieux complotistes, le Français Rémy Daillet est soupçonné d’être le cerveau d’un groupe d’ultradroite qui...

  22.10.2021 13:03

Top