Turquie: un bateau espion russe coule près des côtes après une collision avec un autre navire

chargement

Un navire espion a coulé, jeudi, près des côtes turques de la Mer Noire. Il a semble-t-il percuté un autre bateau. Les gardes-côtes turcs indiquent que l'équipage a pu être sauvé.

  27.04.2017, 14:24
La collision s'est produite en Mer Noire, près des côtes turques.

Un navire-espion de l'armée russe est entré en collision jeudi avec un autre vaisseau près des côtes turques en mer Noire, ont rapporté les agences de presse russes, citant un communiqué de l'armée russe. Il a coulé et son équipage a été secouru, ont indiqué les gardes-côtes turcs.

Les gardes-côtes ont mobilisé des vedettes pour se rendre sur le lieu du naufrage afin de porter secours au vaisseau, a précisé ce même responsable.

Selon les médias turcs, 78 personnes se trouvaient à bord du vaisseau russe qui est entré en collision avec un navire de transport de bétail au large de la ville côtière de Kilyos, à l'entrée du détroit du Bosphore.

La chaîne d'information turque NTV a rapporté que le navire transportant le bétail n'avait subi que des dégâts mineurs et qu'il pourrait reprendre sa route après des contrôles.

Le Premier ministre turc Binali Yildirim a communiqué sa "tristesse" à son homologue russe Dmitri Medvedev lors d'une conversation téléphonique entre leurs services respectifs, a rapporté l'agence de presse progouvernementale turque Anadolu.

Epais brouillard

L'agence de presse turque Dogan a indiqué que la zone de la collision était plongée dans un épais brouillard au moment du choc, ce qui semble indiquer que l'incident est accidentel. Le trajet du navire espion russe n'était pas connue dans l'immédiat.

Le naufrage est survenu dans une zone où les navires attendent traditionnellement que les conditions météorologiques s'améliorent avant d'entreprendre la traversée du Bosphore, au sud, a expliqué Cem Devrim Yaylali, expert maritime basé à Istanbul.

"Une collision est quelque chose de peu commun", a-t-il souligné, ajoutant que du matériel d'espionnage pour intercepter les communications pourrait se trouver à bord du navire russe. "Je pense qu'il y aura une tentative de renflouement pour éviter que d'autres ne le découvrent", a déclaré M. Yaylali

Des dizaines de navires militaires russes empruntent chaque année le détroit du Bosphore en direction ou en provenance des côtes syriennes. La convention de Montreux, signée en 1936, sanctuarise la libre circulation à travers le Bosphore et les Dardanelles des navires de tous les pays, sauf ceux qui sont en guerre avec la Turquie.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Turquie-RussieLa Turquie et la Russie restent unies après la mort de l'ambassadeur russe à AnkaraLa Turquie et la Russie restent unies après la mort de l'ambassadeur russe à Ankara

diplomatieErdogan reçu à Moscou par Poutine, les relations entre la Turquie et la Russie se réchauffentErdogan reçu à Moscou par Poutine, les relations entre la Turquie et la Russie se réchauffent

SyrieFrançois Hollande parle d'un risque de guerre entre la Turquie et la RussieFrançois Hollande parle d'un risque de guerre entre la Turquie et la Russie

Référendum en TurquieRéférendum en Turquie: Poutine félicite Erdogan pour sa victoireRéférendum en Turquie: Poutine félicite Erdogan pour sa victoire

Top