UE: le premier ministre polonais Donald Tusk présidera le Conseil européen

chargement

Union européenne Le Premier ministre polonais Donald Tusk a été désigné comme futur président du Conseil européen. La ministre italienne des Affaires étrangères, Federica Mogherini, l'a elle été comme chef de la diplomatie de l'UE, a annoncé le président sortant du Conseil, Herman Van Rompuy.

  30.08.2014, 22:01
Le premier ministre polonais Donald Tusk présidera désormais le Conseil européen.

M. Van Rompuy a fait cette annonce sur son compte Twitter, peu après le début du sommet européen.

M. Tusk, 57 ans, membre du parti conservateur européen PPE, va succéder en décembre à M. Van Rompuy, qui a été le premier président permanent du Conseil, un poste stratégique chargé de coordonner le travail des chefs d'État et de gouvernement, et de représenter l'UE à l'étranger au côté du président de la Commission.

Cette nomination envoie un message de fermeté à la Russie, alors que la Pologne, un ancien pays du bloc communiste, fait partie des États membres de l'UE les plus en pointe dans le soutien à l'Ukraine depuis le début de la crise. La Pologne n'est pas membre de l'euro.

Accusée d'être pro-russe
Mme Mogherini, 41 ans, est issue du Parti démocrate italien membre de la famille socialiste européenne. Après la victoire écrasante du Parti démocrate aux élections européennes, qui en a fait le premier parti de gauche en Europe, le Premier ministre Matteo Renzi a poussé sa candidature pour succéder en novembre à la Britannique Catherine Ashton.

Ayant encore relativement peu d'expérience, cette jeune femme blonde à l'apparence stricte a multiplié les voyages à l'étranger, notamment en Ukraine et en Russie. Sa rencontre avec le président Vladimir Poutine lui avait attiré de vives critiques de plusieurs pays d'Europe de l'Est, qui l'avaient accusée d'être "pro-russe".

L'Ukraine au programme
Ces nominations ne faisaient plus guère de doute. Un consensus s'était formé sur le nom de Mme Mogherini pour remplacer la Britannique Catherine Ashton, et M. Tusk apparaissait ces derniers jours comme le grand favori.

Les dirigeants des 28 ont ensuite consacré une partie de la soirée au dossier du renforcement des sanctions contre la Russie. Le Premier ministre ukrainien, Petro Porochenko, qui était leur invité, leur a présenté la situation sur le terrain au début de la réunion.

Le choix de M. Tusk, dont le pays fait partie des Etats européens en pointe dans la volonté de fermeté à l'égard de la Russie, est un message clair adressé à Moscou.

Quant à Mme Mogherini, elle a voyagé en Ukraine et en Russie. Sa rencontre avec le président Vladimir Poutine lui avait d'ailleurs attiré de vives critiques de plusieurs pays d'Europe de l'Est, qui l'avaient accusée d'être "pro-russe".


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: pas de garantie pour une saison de ski sans pass sanitaireCoronavirus: pas de garantie pour une saison de ski sans pass sanitaire

RécompenseDroits humains: l’opposant russe Alexeï Navalny lauréat du prix Sakharov 2021Droits humains: l’opposant russe Alexeï Navalny lauréat du prix Sakharov 2021

EducationPunir les parents lorsque les enfants se comportent mal? La Chine rédige une loi en ce sensPunir les parents lorsque les enfants se comportent mal? La Chine rédige une loi en ce sens

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 19 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 19 octobre

ArchéologieIsraël: il découvre une épée d’un chevalier croisé vieille de 900 ansIsraël: il découvre une épée d’un chevalier croisé vieille de 900 ans

Top