Ueli Steck pris dans une altercation avec des sherpas sur les flancs de l'Everest

chargement

Alpinisme Le Bernois Ueli Steck, l'un des alpinistes les plus rapides au monde accompagné de l'Italien Simone Moro, ont été pris dans une violente altercation avec des sherpas. Ils se trouvaient à 7200 mètres d'altitude lors d'une tentative d'ascension de l'Everest et un différend aurait éclaté.

Par J.W.
  29.04.2013, 11:21
Ueli Steck détient le record de vitesse d'ascension de plusieurs sommets.

Ueli Steck, l'alpiniste bernois l'un des plus rapides au monde, a été blessé dans une altercation avec des sherpas. Il tente le sommet de l'Everest avec Simone Moro, un Italien cinq fois au sommet de l'Everest, et le photographe  - alpiniste britannique Jonathan Griffith. Les versions divergent mais les trois alpinistes ont publié un communiqué sur le monagna.tv. Aucun d'entre eux ne serait blessé, contrairement à ce qui avait été annoncé plus tôt dans la journée.

Des sherpas travaillaient sur la voie

A huit heures, samedi matin, les deux alpinistes sont partis vers le camp 3, à 7200 mètres d'altitude. Des sherpas étaient en train d'installer d'autres cordes fixes pour les très nombreuses expéditions qui se dirigent vers le toit du monde, à 8848 mètres d'altitude, à cette époque de l'année. Ils ont demandé à ce qu'on ne les dérange pas.

Simone Moro et Ueli Steck sont passés 50 mètres plus haut. Ils insistent dans leur communiqué, sur leur respect du travail des sherpas. Ils avaient déjà installé leur tente plus haut et ont dû passer par dessus les cordes installées par les sherpas. Ceux-ci les accusent d'avoir fait tomber de la neige et de la glace sur eux, voulant à tout prix continuer vers le sommet sur une zone dangereuse.

Ces accusations sont fermement démenties par les alpinistes. Le leader des sherpas aurait cependant violemment insulté Ueli Steck, l'accusant de l'avoir fait tombé. Les trois alpinistes sont alors redescendus au camp 2.

Jets de pierre

Simone Moro aurait appelé les sherpas à se calmer, suivi par Ueli Steck. Le leader des sherpas aurait foncé vers lui et l'Italien prétend qu'il s'est défendu. Une centaine de sherpas se sont jetés sur eux. Les alpinistes se sont alors fait littéralement arroser de pierre par les sherpas. La "guerre" a duré une cinquantaine de minutes de "folie" selon le communiqué.

Les trois alpinistes en sont venus aux mains mais ils ont rapidement quitté la montagne. Personne n'a été blessé dans l'attaque.

Après une nuit à l'hôpital de Lukla, l'aéroport à l'entrée de la vallée de l'Everest, à 2800 mètres. Ueli Steck aurait retrouvé Simone Moro ce lundi matin et ils seraient prêts à refaire une tentative.

Image du Népal touchée

La police a lancé une enquête. "Cet incident m'a attristé parce qu'il va entacher l'image du Népal dans le monde", a souligné Nimanuru Sherpa, le directeur de Cho-Oyu Treks qui avait organisé l'ascension, cité lundi par le quotidien népalais "Himalayan Times".

Ueli Steck s'entraînait pour l'ascension de l'Everest sans oxygène, en un temps record comme en témoigne cette vidéo postée il y a une semaine, au camp 2:

 

 

Ueli Steck dans son ascension express de la face nord de l'Eiger:


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
directCoronavirus: le nombre de tests antigéniques rapides a chuté en SuisseCoronavirus: le nombre de tests antigéniques rapides a chuté en Suisse

DécryptageCoronavirus: pourquoi le Royaume-Uni fait face à une forte hausse des casCoronavirus: pourquoi le Royaume-Uni fait face à une forte hausse des cas

IntempériesInondations et glissements de terrain: près de 200 morts en Inde et au NépalInondations et glissements de terrain: près de 200 morts en Inde et au Népal

espaceCorée du Sud: lancement d’une fusée spatiale «maison»Corée du Sud: lancement d’une fusée spatiale «maison»

horreurHomme décapité en France: suspect arrêtéHomme décapité en France: suspect arrêté

Top