Ukraine: par crainte de poursuites, les fondatrices des Femen quittent le pays

chargement

Kiev Après la découvertes d'armes dans leur bureau à Kiev, les fondatrices du mouvement Femen quittent l'Ukraine par crainte de poursuites. Elles veulent cependant poursuivre leur action.

  31.08.2013, 15:22
Trois fondatrices du groupe féministe FEMEN, connu pour des manifestations seins nus, ont annoncé samedi qu'elles avaient quitté l'Ukraine par crainte de poursuites, après la découverte d'armes dans leur bureau à Kiev.

Trois fondatrices du groupe féministe FEMEN, connu pour des manifestations seins nus, ont annoncé samedi qu'elles avaient quitté l'Ukraine par crainte de poursuites, après la découverte d'armes dans leur bureau à Kiev. Elles ont indiqué vouloir "continuer leurs activités en Europe".

Alexandra Chevtchenko, Anna Goutsol et Iana Jdanova "ont fui l'Ukraine par crainte pour leur vie et pour leur liberté", a indiqué le groupe FEMEN dans un communiqué publié sur son site officiel. Elles ont pris cette décision après avoir été convoquées pour un interrogatoire à la police vendredi.

Un pistolet et une grenade ont été saisis par les forces de l'ordre lors d'un raid mardi dans le siège ukrainien du groupe à Kiev. Au lendemain de cette découverte, les FEMEN, qui ont dénoncé "une provocation", ont annoncé la fermeture de leur bureau.

La police de Kiev a souligné samedi que les militantes ne figuraient dans cette affaire que comme témoins et pouvaient "circuler comme elles voulaient".

Siège déplacé à Paris

Les FEMEN ukrainiennes sont depuis plusieurs semaines dans le collimateur des forces de l'ordre en Ukraine. Trois militantes, qui s'apprêtaient à manifester contre la visite en Ukraine du président russe Vladimir Poutine fin juillet, avaient été interpellées à Kiev, et Mme Goutsol avait été agressée.

Elles avaient accusé les services spéciaux russes et ukrainiens d'être derrière l'incident.

Le mouvement FEMEN, fondé en Ukraine et dont le siège est désormais à Paris, mène depuis plusieurs années des actions dans le monde entier pour dénoncer le sexisme et les discriminations à l'encontre des femmes. Ses membres surgissent soudainement, seins nus, le corps couvert d'inscriptions, pour attirer l'attention.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 16 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 16 octobre

ClimatSuède: Greta Thunberg n’attend «pas de grands changements» de la COP26Suède: Greta Thunberg n’attend «pas de grands changements» de la COP26

MémoireFrance: hommages à Samuel Paty dans sa ville, son collège et à l’ElyséeFrance: hommages à Samuel Paty dans sa ville, son collège et à l’Elysée

EnquêteNorvège: la conversion à l’islam du tueur à l’arc en questionNorvège: la conversion à l’islam du tueur à l’arc en question

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 15 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 15 octobre

Top