Un an après l’explosion: Beyrouth toujours fracassée

chargement

Liban Un an après l’explosion des silos à grain qui avait dévasté la ville, la capitale du pays du Cèdre et ses habitants peinent à panser leurs plaies. Alors que leur pouvoir d’achat plonge, beaucoup veulent émigrer.

Par Jacques Berset, Beyrouth
  04.08.2021, 00:01
Lecture: 6min
Premium
Devant les ruines des silos à grains éventrés par l’explosion le 4 août 2020, se dresse une sculpture de ferraille tordue, forme humaine tenant à bout de bras une colombe, construite par des manifestants antigouvernement.

Sur le mur bordant la route qui longe le port s’égrènent les noms des «martyrs» tués par la déflagration, avec quelques photos d’enfants déjà délavées par le temps qui passe. Un an déjà, depuis ce 4 août 2020 où le port de Beyrouth et les quartiers chrétiens de la capitale ont été soufflés par une déflagration gigantesque faisant plus de 200 morts et 6500 blessés.

A la veille des commémorations prévues ce mercredi, la scène du désastre a changé mais le chaos reste de...

À lire aussi...

Dégâts investiguésLiban: plus de 85’000 locaux endommagés par l’explosion au port de BeyrouthLiban: plus de 85’000 locaux endommagés par l’explosion au port de Beyrouth

SoulagementLiban: l’incendie au port de Beyrouth est éteint, l’aide humanitaire affectéeLiban: l’incendie au port de Beyrouth est éteint, l’aide humanitaire affectée

drameBeyrouth meurtrie, victime de la corruption: chronologie d’une catastrophe annoncéeBeyrouth meurtrie, victime de la corruption: chronologie d’une catastrophe annoncée

PolitiqueLiban: le gouvernement démissionne six jours après les explosions au port de BeyrouthLiban: le gouvernement démissionne six jours après les explosions au port de Beyrouth

Liban: le gouvernement démissionne

Six jours après les gigantesques déflagrations qui ont fait au moins 160 morts à Beyrouth, le premier ministre libanais...

  11.08.2020 06:42
Premium

ApocalyptiqueExplosions à Beyrouth: plus de 100 morts et 300’000 sans-abriExplosions à Beyrouth: plus de 100 morts et 300’000 sans-abri

Top