Un sous-marin russe toujours en feu, sept blessés légers

chargement

Russie L'incendie d'un sous-marin nucléaire russe, dont la coque a pris feu hier, brûle toujours aujourd'hui mais a été «maîtrisé», alors qu'une partie de l'équipage se trouve à bord, selon les agences russes, citant les autorités. Le sinistre a eu lieu dans la région de Mourmansk (nord-ouest). Sept pompiers ont été intoxiqués.

  30.12.2011, 08:54
L'incendie qui s'est déclaré hier consume toujours aujourd'hui le sous-marin.

«Une partie de l'équipage est à bord du sous-marin et contrôle en permanence les paramètres de températures et de dioxyde de carbone», selon le ministère russe de la Défense. Celui-ci a encore ajouté qu'il n'y avait plus «de flammes ouvertes», mais que la coque  externe du bâtiment se consumait encore.

Le feu s'est déclaré lors de travaux de réparations, selon l'agence russe Interfax. Onze équipes de pompiers, un bateau-pompe et un hélicoptère ont participé à l'opération de sauvetage, d'après la chaîne de télévision locale TV-21.

Sept pompiers ont été légèrement intoxiqués par la fumée. Ils ont été hospitalisés mais leur état de Santé ne suscite pas d'inquiétude, selon le parquet militaire de la région de Mourmansk.

Les autorités ont également estimé aujourd’hui que la radioactivité était normale et qu'il n'y avait pas de menace pour la population de la localité de Rosliakovo, où a eu lieu le sinistre, a indiqué l'antenne régionale du ministère russe des Situations d'urgence.

L'incendie s'est déclaré lorsque l'échafaudage en bois autour de la coque du sous-marin, qui se trouvait dans un dock pour des travaux, a pris feu, selon un porte-parole de la marine, Vadim Serga, cité par Interfax.

Le ministère des Situations d'urgence a précisé qu'il s'agissait du sous-marin nucléaire Ekaterinbourg, mis en service dans l'armée russe en 1985. Le submersible mesure 167 mètres de long.

Enquête ouverte

Aucune information n'a été donnée jusqu'ici sur les causes de cet incendie. Une enquête criminelle pour «destruction ou endommagement de biens militaires par imprudence» a été ouverte, selon un porte-parole du parquet militaire russe, cité par Ria Novosti.

Ce sous-marin nucléaire de classe Delta IV a été commandé par l'ex-URSS pour transporter jusqu'à 16 missiles balistiques intercontinentaux, selon le descriptif du sous-marin donné par des médias russes.

L'incident a eu lieu près de Severomorsk, une ville et un port inaccessibles aux personnes ne disposant pas d'autorisations spéciales. Il s'agit d'une des principales bases navales de la marine russe.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: Vaud recommande aux moins de 18 ans de se faire vacciner avec Pfizer plutôt que ModernaCoronavirus: Vaud recommande aux moins de 18 ans de se faire vacciner avec Pfizer plutôt que Moderna

EnquêteAttaque à l’arc en Norvège: la santé mentale de l’auteur en questionAttaque à l’arc en Norvège: la santé mentale de l’auteur en question

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 14 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 14 octobre

EnquêteAttaque à l’arc en Norvège: un «acte terroriste», selon les services de sécuritéAttaque à l’arc en Norvège: un «acte terroriste», selon les services de sécurité

RéchauffementClimat: à quoi ressembleraient Londres, Barcelone et Dubaï avec la montée des eaux?Climat: à quoi ressembleraient Londres, Barcelone et Dubaï avec la montée des eaux?

Top