17.10.2019, 00:01

Une Amérique vénale

Premium
chargement
Une Amérique vénale

La politique étrangère du président Donald Trump se retourne contre les intérêts des Etats-Unis, notamment après l’abandon des Kurdes en Syrie.

Un homme d’affaires dans un fauteuil de président. Le milliardaire Donald Trump dirige la première puissance mondiale comme une entreprise, depuis la Maison-Blanche: en fonction du rapport coût-bénéfice. Le parrainage de l’Arabie saoudite? La promesse de milliards de dollars en retour. L’abandon des Kurdes syriens? Ils n’apportent rien aux Américains, si ce n’est des problèmes. Le retrait de l’accord...

À lire aussi...

FRANCELes gilets jaunes  sans second souffleLes gilets jaunes  sans second souffle

Les gilets jaunes sans second souffle

Pour l’anniversaire de leur mouvement, les manifestants étaient près de dix fois moins nombreux, samedi, qu’un an plus...

  18.11.2019 00:01
Premium

BURKINA FASOPays miné par le djihadismePays miné par le djihadisme

Pays miné par le djihadisme

Un tiers de cet Etat d’Afrique de l’Ouest, qui est considéré comme un verrou stratégique pour bloquer l’expansion du...

  18.11.2019 00:01
Premium

Menace de balles réelles

Le week-end a été une nouvelle fois très mouvementé à Hong Kong. Un policier a été blessé hier par une flèche tirée...

    18.11.2019 00:01
Premium

Deux morts  et des dizaines d’arrestationsDeux morts  et des dizaines d’arrestations

FranceIntempéries: 33’000 foyers privés d’électricité, un couple décédé en Rhône-AlpesIntempéries: 33’000 foyers privés d’électricité, un couple décédé en Rhône-Alpes

Top