Visite historique du président chinois à Bruxelles

chargement

Visite d'Etats Premier chef d'Etat chinois à se rendre à Bruxelles, le président Xi Jinping a rencontré lundi les dirigeants des institutions européennes à Bruxelles pour une courte visite dominée par les questions économiques.

  31.03.2014, 18:38
Le premier ministre belge Elio Di Rupo (centre) et le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (gauche)  accueillent le président chinois Xi Jinping à Bruxelles.

Premier chef d'Etat chinois à se rendre à Bruxelles, le président Xi Jinping a rencontré lundi les dirigeants des institutions européennes à Bruxelles pour une courte visite dominée par les questions économiques. A la demande des autorités chinoises, aucune conférence de presse n'a été organisée à l'issue de ces entretiens.

M. Xi a d'abord rencontré le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, puis celui de la Commission européenne, José Manuel Barroso, avant un déjeuner avec les deux hommes. Dans la matinée, le chef de l'Etat chinois a aussi été reçu par le président du Parlement européen, Martin Schulz.

"La première visite d'un président chinois aux institutions européennes a constitué un moment historique dans les relations UE-Chine", se sont félicitées les deux parties dans une déclaration conjointe.

Lutte contre la piraterie

Bruxelles et Pékin insistent sur la nécessité de renforcer le Partenariat stratégique global - conclu entre l'UE et la Chine en 2003 - qui s'étend désormais aux questions de politique étrangère, de sécurité, autant qu'aux enjeux globaux comme le changement climatique ou la gouvernance économique internationale.

La déclaration énumère les points où les deux parties ont convenu de renforcer leur coopération et souligne notamment les efforts communs sino-européens pour lutter contre la piraterie dans l'océan Indien.

L'UE et la Chine saluent la volonté chinoise d'augmenter la fréquence des escortes des navires du Programme alimentaire mondial (PAM) transportant de l'aide alimentaire à la Somalie. Concernant les affaires internationales, Chinois et Européens se sont entendus sur "l'importance du multilatéralisme et le rôle central des Nations unies dans les affaires internationales".

Alors qu'une solution diplomatique peine à émerger dans la crise ukrainienne, les deux parties affirment que les différends internationaux et régionaux doivent être résolus "grâce à des solutions pacifiques".

Economie d'abord

Seul un court paragraphe évoque les droits humains. Il précise que cette question doit être discutée "sur la base de l'égalité et du respect mutuel".

Le texte insiste surtout sur la coopération économique et commerciale entre Pékin et l'UE. Il faut que les économies chinoises et européennes "restent les principaux moteurs de la croissance économique mondiale", assure-t-il.

La Chine, troisième économie mondiale et première puissance commerciale (12% du commerce mondial de biens), a l'UE comme principal partenaire, et la Chine pourrait devenir à court terme le premier partenaire de l'UE. Chaque jour, l'UE et la Chine échangent pour 1,3 milliard d'euros de biens et de services.

Si, au printemps dernier, l'UE avait annoncé le lancement de plusieurs enquêtes anti-subventions et anti-sous-enchère salariale à l'encontre de Pékin, faisant craindre une guerre commerciale, les tensions se sont apaisées depuis. A long terme, la Chine et l'UE envisagent de sceller un accord de libre-échange "complet". En attendant, "les échanges commerciaux et d'investissement doivent être renforcés", ont-ils convenu.

Tibétains et Ouïghours manifestent

Des partisans du régime de Pékin, une dizaine de personnes, agitant des drapeaux chinois, avaient été autorisés à se rassembler près des bâtiments des institutions européennes pour souhaiter la bienvenue à Xi Jinping.

Quelques centaines de personnes, en majorité des Tibétains et des Ouïghours, ont également manifesté pour défendre les droits des minorités en Chine. Plusieurs d'entre-eux se sont rasés le crâne en signe de solidarité avec les plus de 120 Tibétains qui se sont immolées par le feu ou ont tenté de le faire depuis 2009.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: la Suisse s'intéresse au mélange des vaccins Pfizer et ModernaCoronavirus: la Suisse s'intéresse au mélange des vaccins Pfizer et Moderna

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 23 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 23 octobre

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 22 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 22 octobre

DrameEtats-Unis: Alec Baldwin «dévasté» après son tir fatal lors d’un tournageEtats-Unis: Alec Baldwin «dévasté» après son tir fatal lors d’un tournage

JusticeFrance: le complotiste Rémy Daillet inculpé pour projet de coup d’Etat et attentatsFrance: le complotiste Rémy Daillet inculpé pour projet de coup d’Etat et attentats

Le complotiste Rémy Daillet inculpé

Figure des milieux complotistes, le Français Rémy Daillet est soupçonné d’être le cerveau d’un groupe d’ultradroite qui...

  22.10.2021 13:03

Top