24.04.2019, 19:38

Washington pourrait devenir le premier Etat à légaliser le compost humain

chargement
Une façon de réduire notre empreinte écologique.

Etats-Unis L'Etat de Washington pourrait très bientôt devenir le premier au monde à autoriser le compost humain. Une alternative écologique aux enterrements et crémations.

Envie que votre corps serve à faire pousser un arbre sur une propriété familiale? C’est pour l’instant illégal mais cela pourrait changer. Le sénateur américain Jamie Pedersen propose de composter le corps des défunts. Une alternative aux inhumations et crémations dans le respect de l’environnement. Une loi autorisant ce procédé a été votée par l’organe législatif de l’Etat de Washington. Si le gouverneur démocrate Jay Inslee signe ce texte, il entrera en vigueur en mai 2020, rapporte notamment CNews.

Plus écologique

Le procédé du compostage humain, appelé aussi «recomposition» ou «humusation» réduit la quantité de CO2 émise dans l’atmosphère par rapport à l’incinération et nécessite moins de surface de terre qu’un enterrement.

 

 

La méthode consiste à couvrir le corps de matière organique, comme de la paille ou des copeaux de bois, de façon à accélérer naturellement sa décomposition. «En trois à sept semaines, grâce à l'activité microbienne, il se décompose en compost», a expliqué à la télévision américaine Katrina Spade, patronne d'une entreprise de compostage humain.

 

 

C'est elle qui a soufflé cette idée au sénateur démocrate de Seattle Jamie Pedersen, qui en a ensuite fait un projet de loi.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top